Assouan: Abou Simbel et Philae

Après Louxor et la croisière sur le Nil, le voici à Assouan. Une longue journée qui se soldera par mon vol vers Le Caire!

Abou Simbel

J’ai mis ce temple dans la liste des choses que je souhaitais faire durant mon séjour. En effet, il m’avait été chaudement recommandé par plusieurs personnes.

Abou Simbel doit s’organiser

Mais Abu Simbel se mérite! Il se trouve à plus de 3:30 de route de Assouan. De plus, la route n’est ouverte que le matin, à partir de 5:00 (pour des raisons de sécurité, la route s’enfonce dans le désert et se rapproche sérieusement du Soudan).

Nous sommes donc partis à 4:30 ce matin, avec mon guide et mon chauffeur, après avoir récupéré un sac de petit déjeuner préparé par le bateau. Petit déjeuner qui suffira pour mon guide et moi, et il y avait des restes!!

La route est longue et monotone… Tout droit, du désert et encore du désert… Autant vous dire qu’assez rapidement mon guide et moi piquons un somme!!

La visite d’Abou Simbel

Une fois arrivés, je ne regrette vraiment pas le temps de route. Le temple est vraiment magnifique.

Ce temple a été déplacé: à cause du barrage d’Assouan, il aurait été complètement noyé. De grands travaux ont donc été menés pour déplacer le temple un peu plus haut. Ça été très bien fait, on n’y vois que du feu!! En même temps, ça a pris 4 ans et 36 millions d’euros (des fonds internationaux), valait mieux que ça soit bien fait!!

La particularité de ce temple est qu’il est entièrement taillé dans la roche. Il a été bâti par Ramses II, alors pharaons. Mais par encore une belle invention des prêtres, Ramses II est devenu un dieu! Il a donc monté un temple pour son propre culte (en plus de celui d’autres dieux)… Imbu d’eux même les pharaons, non?

L’entrée

Du coup, l’entrée de ce temple est… pharaonique!! 4 statues colossales de 20m de haut gardent l’entrée, représentant Ramses II sur son trône. Grand prince, il a quand même placé des petites statues à côté des siennes, représentant certaines personnes de sa famille (mère, femme, fille, fils…)

La première pièce et les murs

Quand on rentre dans le temple, ça continue: voici notre Ramsès II représenté par 8 statues de 9m de haut.

Un peu partout sur les murs, il est représenté à côté des autres dieux comme Amon, ou lors de grandes batailles. Il faut dire qu’en 34 ans de règne (ce qui est particulièrement long pour l’époque), il a été très prolifique en terme de guerre et d’extension du territoire.

Utiliser le soleil

Dernière pièce, mais qui a une belle signification. Dans la pièce du fond, on trouve 4 statues: Ptah (Dieu des ombres, Amon, Ramsès et Horus. On notera qu’encore une fois Ramsès siège au même niveau que les Dieux…

Mais ce qui est le plus impressionnant, c’est que Ramsès a fait construire le temple de telle manière à ce que 2 fois par an, le soleil vienne éclairer les 3 dernières statues: Amon, Ramsès et Horus. Ptah n’est pas éclairé : c’est le dieu des ombres… Le 20 octobre, c’est Amon et Ramsès qui sont illuminés. Le 20 février, c’est Ramsès et Horus qui le sont!

Le temple de Nefertiti

À côté, il a quand même également construit un temple (plus petit, faut pas abuser non plus) en l’honneur de sa première femme, sa favorite: Nefertiti. Et oui il avait plusieurs femmes, comme la plupart des pharaons.

Pourquoi était elle sa favorite? D’abord parce qu’elle était particulièrement belle. Mais aussi, surtout, car elle a été la première à lui faire un héritier mâle!!

À l’entrée, Nefertiti trône à côté de Ramsès. Cette fois, ils font la même taille. Comme quoi, il peut aussi y avoir égalité de temps en temps!!

Nefertiti est représentée sur les murs intérieurs comme la plus belle des femmes, avec sa jolie silhouette et ses belles jambes…

Le temple de Philae

Demi tour toute, on rentre a Assouan pour découvrir le temple de Philae.

Ce temple n’est accessible qu’en bateau: il se trouve sur une petite île. Il est dédié à Isis, la déesse de la magie.

Le cadre en fait un temple agréable à visiter.

Le village Nubien

Nous finissons la journée au village nubien. Pour y accéder, il faut prendre un bateau pendant 30min environ.

Anciennement un véritable village, il est aujourd’hui une sorte d’ensemble de rues pour touristes.

Mon guide m’emmène (a ma demande) uniquement à un stand où les épices sont de qualités et où le vendeur applique des prix corrects. Et je confirme: sans discuter, il applique le prix que des habitués de l’Égypte m’ont donné comme normal.

Il voulait également me faire visiter une maison typique, mais je lui ai demandé de sortir. Non seulement je n’aime pas ces pseudos visites typiques, mais en plus ils gardent un crocodile captif. C’est le seul moment où j’ai été déçue: je lui avait dit ne pas vouloir le voir… Il m’y a emmené malgré tout. Mais quand je lui ai dit clairement m que non, je ne souhaite pas rester ici, il a fini par accepter.

Malgré cette petite déception, il a vraiment été agréable. Blagueur, jovial, j’ai beaucoup apprécié sa présence. Grâce à lui, j’ai des épices à prix correct, sans avoir eu à négocier, et je n’ai pas été harcelée de la journée!!

À présent, je prend l’avion pour Le Caire. Demain, sphinx, pyramides, souk… et retour à Hurghada pour mon dernier stop!

À bientôt!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
27 × 14 =


 

%d blogueurs aiment cette page :