Hurghada: derniers jours en Égypte

Après Le Caire, je retourne à Hurghada, mon dernier stop avant mon retour en France.

Plage in the Wind

Pour la fin de mon séjour, Mostafa m’a réservé mes nuits au Redcon Suites, comme lors de ma première nuit à Hurghada.

Le Redcon Suites a une plage privée de l’autre côté de la route. Le premier jour, j’ai souhaite y aller mais il y avait tellement de vent que c’était fermé. Mais dans ce cas on peut aller sur une plage d’un autre hôtel qui est pas loin.

Je me suis posée un peu (ils ont des brises vent), mais c’est vrai que c’était pas top top.

City tour de Hurghada

L’après midi, petit tour de Hurghada. Mostafa a été mon chauffeur. C’était très sympa, j’étais accompagnée d’une maman et sa fille qui venaient d’arriver à Hurghada.

Une chouette sortie tranquille. À faire en fin de séjour à mon avis, pour visiter sans se prendre la tête!

Nous sommes également allés faire un tour au souk de Hurghada. J’ai même aidé la mère et sa fille à négocier… Moi!! Comme quoi on s’habitue à tout. Je ne suis de loin pas encore à l’aise avec ça, je ne négocie toujours pas très bien, mais mieux qu’avant et surtout je ne le ressens plus comme un stress. C’est dommage c’est la fin du voyage 😅

La plage du Redcon Suites

Le lendemain, il était prévu une sortie en mer à Orange Bay, avec une plage paradisiaque, poissons etc… Malheureusement, la veille il y avait beaucoup de vent. Résultat, ils ont annulé la sortie.

Finalement, il n’y a pas eu de vent (ou peu ce jour là), certains ont quand même fait la sortie du coup. Mostafa ne l’a pas replanifiée car ça s’est décanté à 4:00 du matin, et en plus l’air restait frais.

Et en effet, je suis allée du coup à la plage le matin. Pendant pas mal de temps c’était vraiment agréable! Mais au bout d’un moment, le vent est légèrement revenu, et l’air a été tout de suite plus frais. Donc pas de regrets, mais si je reviens en Égypte, c’est sûr je la fais cette sortie!!

Balade à cheval

L’après midi, en remplacement de la sortie Orange Bay, Mostafa m’a proposé une sortie à cheval dans les alentours de Hurghada.

Attention aux débutants

L’après midi a été globalement très sympa. Nous étions une petite dizaine. Par contre, je ne le conseille pas à ceux qui ont peur ou qui n’en ont jamais fait. Ou alors il faut bien le préciser au départ: un guide prendra les rênes du cheval à côté. Et dans ce cas il ne faut pas avoir trop de débutants dans le groupe: il peut pas en tenir plus de 2…

Je ne le conseille pas aux débutants car pour 10 personnes, il y a 2 guides. Or, ce n’est pas comme en France où le cheval suit une ligne bien définie: on marche dans le désert (proche de la ville quand même hein), donc il faut guider un minimum son cheval. Il va aussi avoir tendance à vouloir courir un peu, il faut savoir le freiner, ou inversement il aura la flemme d’avancer, il faut donc arriver à le faire avancer (même si les guides veillent à ce que tout le monde suive).

En plus, au début on marche sur la route. Alors déjà je suis pas fan pour les chevaux, mais pour les cavaliers non plus (ça tape!). Heureusement ce n’est qu’une petite partie sur les 2:00. Mais en tant que débutant, ça peut être encore plus stressant… Surtout que certains conducteurs ne ralentissent pas du tout en dépassant des chevaux!

Enfin, les chevaux ne sont pas dressés comme chez nous. En France, un petit coup de talon ou une petite tension dans les rênes et le cheval réagit. En Egypte, ils dressent leur chevaux pour qu’ils réagissent à des demandes beaucoup (mais vraiment beaucoup) plus franches. Le guide m’expliquait que c’est pour éviter à un touriste de se retrouver par terre parce qu’il a donné un coup de talon par mégarde. Ca se comprend.
Mais du coup, c’est assez perturbant pour nous. Il faut vraiment y aller franco!!

Le trajet

Donc voici le programme:

  • Au départ, passage sur la route comme indiqué
  • Puis, la grande majorité de la balade se fait dans le désert (pas loin de Hurghada quand même). Stop photos.
  • Arrivée à la mer. Attention, ce n’est pas une balade le long de la mer. On y arrive, on fait quelques photos/vidéos chacun notre tour et demi tour. Certains ont été déçu car ils imaginaient une vraie balade sur la plage…
  • Demi tour par le désert. A ce moment là le soleil commence à se coucher, donc nouvel arrêt photos.
  • Retour par la route.

Changement de monture et respect du cheval

Je fais un petit aparté quand même. Au départ, j’avais un cheval plutôt sympa. Comme dit plus haut, il fallait taper franco du talon pour qu’il comprenne, mais comme les autres. Sinon rien de spécial.

Alors que pour un homme qui était avec nous, c’était plus compliqué. La communication avait de toute évidence du mal à passer entre lui et son cheval: ce dernier faisait des demi tour, tournait… On voyait bien que quelque chose n’allait pas.
A tel point qu’au bout d’un moment, le guide a pris les rênes.

Quand on est arrivés dans le désert, au bout de 10-15min, le guide est venu me voir pour me demander si j’étais ok de changer de cheval. Il me proposait de prendre celui qui posait souci, car d’après lui « je monte mieux que le gars ».
Je tique un peu: je sais monter, mais je ne suis pas non plus hyper à l’aise, d’autant plus avec des chevaux récalcitrants… Mais bon, je finis par accepter d’essayer.

Et effectivement, je comprends vite le problème. Au début, le cheval fait la même chose avec moi. Mais en fait, c’est un cheval plus « sensible » que les autres. Il a besoin d’avoir les rênes serrées, de sentir que son cavalier est là et qu’il dirige. Je pense que son ancien cavalier tenait les rênes trop lâches, ça devait le paniquer.

Du coup, j’adapte. Le cheval comprends assez bien, et la discussion se fait plutôt bien. Mais je le sens tout de même tendu. Alors pendant la pause photo, je prends le temps de l’apaiser. Je me couche sur son échine, et lui fait des gratouilles là où il aiment bien (entre les épaules, sous le cou). Je le sens se détendre petit à petit… A partir de là, c’était nickel. Il s’est complètement détendu, la discussion entre nous était très bonne. C’était bien mieux pour tout le monde.

Le cheval n’est pas qu’une monture

Je ne vous raconte pas cela pour me faire « mousser ». Je suis loin d’être une cavalière parfaite. Par contre, je sais que j’ai une compréhension plus importante que la majorité des gens sur le comportement animal. Que ce soit chat, chien, cheval ou autres… Je ne sais pas d’où ça me vient, mais je comprends mieux le langage animal. Ce qui me permet de mieux réagir dans ce genre de cas (et bien d’autres).

Je me permet donc de vous sensibiliser sur un point: le cheval n’est pas qu’une monture qui vous permet de faire de belles photos Instagrammables. Si vous voulez passer un bon moment, à lui et à vous, il faut vous présenter un minimum.

Avant de monter, faites lui sentir votre main, caressez le. Même si c’est maladroit, c’est pas grave.
Pendant la balade, caressez lui de temps en temps le cou, les oreilles… Qu’il sache que vous êtes toujours là, qu’il ne transporte pas qu’un sac à patates!!

Je vois trop de gens, la grande majorité, qui ne prennent pas le temps de se faire connaître de leur cheval. Et ça marche aussi pour n’importe quel animal que vous approchez: chameau, chien, chat…
Accepteriez vous que quelqu’un vous prenne dans ses bras sans le que vous le souhaitez, sans qu’il vous demande l’autorisation? C’est pareil pour les animaux…

Hammam, jacuzzi et massages

Pour ma dernière matinée, j’ai pris une excursion relax à Mostafa. Il m’emmène dans un tout nouveau spa dans un quartier pas loin de l’aéroport de Hurghada. Je n’ai pas pris de photos, mais le bâtiment est vraiment tout neuf, très propre et agréable.

Je suis d’abord emmenée dans les vestiaires. Ils ont des casiers à clé où on peut ranger ses affaires. Nickel.

Puis, direction le sauna. C’est agréable, et de très bonne qualité. La seule chose que je trouve dommage, c’est qu’on ne connaît pas le temps conseillé, et il n’y a pas de montre. Mais là, je pinaille!!

Ensuite, on entre dans un jacuzzi (après une petite douche). Alors au début ça surprend: l’eau est franchement fraîche! Mais ça fait du bien au final, ça fait redescendre la température corporelle. Et les jets massant sont vraiment agréables.

Puis, direction le hammam. A chaque fois, on reste autant de temps qu’on veut.

Et enfin, massage à l’huile de coco. Ce n’est pas un massage détente, c’est assez ferme, mais agréable pour détendre tous les muscles du corps. Des pieds à la tête, devant et derrière, tout y passe. C’était vraiment très agréable.

Je conseille à 100%!!

Et voilà, il est temps de revenir en France. Je vous fais bientôt l’article bilan de ce séjour de 10 jours avec mes coups de cœur et mes déceptions, le budget etc… Mais je peux déjà dire que je ne regrette vraiment pas d’être passée par Mostafa pour organiser mon séjour, et d’avoir eu des guides pour les visites.

A bientôt !

4 commentaires

  1. A travers votre récit, j’ai pu un peu revivre mon voyage en Egypte. Depuis, en termes de voyages, je ne rêve plus que d’y retourner. J’ai pourtant fait beaucoup d’autres pays. Merci et bravo pour votre histoire.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :