Athènes en 1-2 jours

Nous voici arrivés à Athènes, première étape logique de notre circuit en Grèce. Au programme de ces deux jours: plage, vieilles pierres et mythologie!

Notre arrivée en Grèce

Papiers Covid, comme d’habitude!

L’arrivée en Grèce a été plutôt facile, malgré le contexte de pandémie mondiale. Il y a pas à dire, on a hâte que notre pote Covid s’en aille pour qu’on puisse de nouveau vivre à peu près normalement…

Nous sommes partis de Bale-Mulhouse, avec EasyJet. L’avion décollant à 6:20, nous avons mis le réveil à 3:00… Ça pique!

Vérification des papiers (tests PCR et formulaire PLF spécifique pour la Grèce), enregistrement des bagages… Tout se passe nickel. Aucun soucis avec EasyJet, le vol a été parfait, l’avion avait même l’air neuf!

Arrivés en Grèce, recontrôle des papiers. Certains passagers sont bons pour refaire un test antigenique à l’arrivée (contrôle aléatoire il paraît !). Nous on passe sans soucis: pour Raphael, qui a tout juste 12 ans, c’est limite si le contrôleur vérifie. Pour moi, quand je lui dit que je suis vaccinée (2e dose il y a tout juste 7 jours) et que j’ai fais un test, il regarde rapidement le QR code et basta. « You’re Welcome » qu’il me dit 😅

Prise en charge par l’agence

Comme je vous l’indiquais dans mon article sur notre itinéraire en Grèce, j’ai fait appel à une agence pour ce voyage, via le site Evaneos.

C’est ainsi qu’à l’arrivée, un chauffeur privé nous attendais avec la jolie pancarte à mon nom… Il a fallu l’attendre un peu, car il ne nous attendait pas à la bonne porte. Mais un petit coup de fil à l’agence, et ça été réglé en moins de 5 min.

C’est ainsi que nous arrivons à notre hôtel, le Jason Inn. Hervé m’y attends: c’est mon contact avec l’agence depuis le début, et il me fait un briefing d’arrivée. Planning du séjour, vouchers pour la location de voiture et les hôtels, conseils… C’est parfait.

Première après midi: pitas et plage

Une fois tout ça fait, nos bagages posés dans la petite chambre sympathique, nous allons manger.

Le Gyristroula

Hervé nous a conseillé un petit restaurant/self qui fait de bonnes pitas (ou aussi appelé slouvakis) à 2 pas de l’hôtel. Sous Google Maps et Maps.Me, il est identifié comme le Gyristroula. Quel bon conseil! Pour 9,20€ à 2, on avait de très bonnes pitas et 2 boissons. On y retournera 3 fois au total!

L’après-midi, on décide d’aller à la plage.

La plage de Akti Iliou

J’avais repéré cette plage au sud d’Athènes grâce à quelques blogs. Après avoir posé la question à Hervé, il me confirme que c’est ce ressemble le plus à une plage sans partir trop loin d’Athènes, même si, selon ses dires, « c’est pas fabuleux mais ça fait le job »…

Le Tram fantôme

Il nous conseille de prendre le tram à la station Syntagma, à 20min de marche de l’hôtel. On tique un peu: le plan du tram n’indique pas cette station. Mais il me dit l’avoir déjà fait, et ne comprends pas pourquoi elle n’est pas sur le plan.

Après 20 min de marche sous une chaleur écrasante (heureusement souvent à l’ombre malgré tout), on arrive à la place Syntagma. On cherche un peu, on finit par trouver la station de métro, puis la fameuse station de tram.

On cherche encore un peu, et grâce à l’aide d’une locale, on achète nos billets. Et on attends le tram, annoncé dans 1min….

5 min plus tard, il est toujours annoncé dans 1min… Et là un gentil monsieur vient nous dire, désespéré, que ça sert à rien d’attendre le tram ici, il ne viendra pas. Ça fait plus de 30min qu’il attends lui aussi, il est allé voir un responsable qui lui a dit « à cet endroit, le tram ne marche pas vraiment »!!

Pourquoi alors est ce que le tram est annoncé ?? Aucune info d’annulation?? Les gens attendent, pour rien en fait. Tout s’explique du pourquoi le plan n’indique pas cette station! Elle doit fonctionner de temps en temps, mais pas de manière régulière…

Notre informateur nous indique qu’il y a des bus ou le métro qui sont faisables pour aller à la plage. Mais on abandonne l’idée, trop compliqué avec les différents changements, on prend le taxi!

Arrivée à la plage d’Athènes

Et voilà nous y sommes! Alors oui, la plage de Akti Iliou n’est pas paradisiaque. Le sol n’est pas du sable fin, ce sont de très petits galets (mais agréables).

Si vous cherchez une plage tranquille, c’est loupé: parasols, transats, bar de plage et tout le toutim. Mais pour ce qu’on avait envie (jouer dans les vagues, profiter du soleil sans stress), c’était parfait.

Même si elle est payante (6€/adulte, 3€/enfant pour l’entrée, 2€/transat avec parasol pour 2 transats non obligatoire), elle est quand même bien agréable pour se rafraîchir. Les gens sont sympas, elle est surveillée, sécurisée. On peut profiter sans avoir peur pour son gamin ou ses affaires.

Le soir, on retourne chez notre restau à pitas. Toujours aussi bon! Il s’agit de prendre des forces: une grosse journée nous attends demain!

Jour 2: visite mythologique et à la recherche de fraîcheur

Après un bon petit déjeuner avec vue sur l’acropole, nous prenons la direction de notre rendez vous matinal.

Visite guidée de l’Acropole et de l’Agora d’Athènes

Nous avons décidé de visiter l’acropole d’Athènes, le Parthénon et l’Agora avec un guide francophone. Pour cela, j’ai réservé sur le site d’Alternativ Athens la sortie « Héros en herbe ».

Ce n’est pas donné (62€/adulte, 49€ pour les 6-17 ans auquel il fait rajouter 30€ de billet d’entrée pour les adultes), mais franchement 0 regrets.

La guide a été au top, trouvant toujours un coin d’ombre (il fait très chaud!), le temps de nous raconter les histoires mythologiques ou réelles. Visiter ces édifices sans guide, ce serait à mon avis vraiment dommage.

Quelques exemples: saviez vous que le terme « hypocrite » vient en fait des comédiens de l’antiquité grecque? La langue moderne l’a transformé en quelque chose de très négatif, mais à la base c’était juste pour les comédiens, qui masquaient leur visage pour jouer différents rôles. Ils ne montraient donc pas leur vrai visage, ils masquaient ce qu’ils étaient vraiment!

Le théâtre de l’Acropole

Autre exemple: regardez bien cette photo… Vous voyez les dalles en forme de Lego tout en haut, le long de la corniche? Et bien en fait, Lego s’en est réellement inspiré pour faire leurs briques!!

Enfin, je ne le savais pas personnellement, le Parthénon n’est pas du tout un temple religieux. Il était en fait un lieu pour protéger une grande quantité d’argent, qui avait été récolté auprès des villes alentours afin d’avoir une réserve en cas d’invasion des spartes.

Le Parthénon

Il y’a tellement de détails intéressants, d’histoires, de légendes… C’est ainsi que nous avons passés 3 heures à déambuler entre l’acropole, le Parthénon, l’agora et le temple d’Hephaistos. Un super chouette moment.

Si vous avez envie d’un guide sans le côté « ludique » de la mythologie, vous pouvez voir à l’entrée. J’ai entendu un guide qui proposait ses services en français pour 20€/p. Mais je ne sais pas ce que ça vaut, et pas sûr qu’il y en ai tout le temps.

À la recherche de fraîcheur

Nous avions ensuite prévu d’aller au parc national d’Athènes. Malheureusement, une fois arrivés, on s’est rendu compte qu’il est fermé à cause du risque de feu. Dommage, il avait l’air vraiment chouette!

Nous sommes donc simplement retournés à la plage! Cette fois en taxi directement…

Demain, nous récupérons notre voiture de location et prenons la direction de Corinthe!

Conseils aux voyageurs

  • Le Jason Inn est un chouette hôtel. Il est plutôt bien placé, mais si vous arrivez à vous rapprocher du quartier de la Plaka, ce serait encore mieux.
  • J’aurais préféré avoir la voiture dès notre arrivée, pour éviter de prendre les taxis pour aller à la plage. Mais en fonction d’où vous logez, vous pouvez prendre les bus, métro ou tram pour y aller.
  • Mangez des slouvakis et des pitas, c’est très bon!

1 commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :