Baan Mama à Kanchanaburi: retour chez les éléphants!

Après la visite rapide d’Ayutthaya, notre guide nous a organisé notre trajet vers le Kanchanaburi en taxi. Un seul but: revoir Brigitte, Tami, Chuchai, Douille-Douille, Tao et tous les mahouts et leur famille… Pour nous c’était évident, si on va en Thaïlande, on retourne au Baan Mama!!

Le trajet Ayutthaya – Kanchanaburi

Nous sommes arrivés au Baan Mama en taxi depuis Ayutthaya. Notre guide avait tout organisé en avance. La voiture était confortable. Si vous avez besoin d’un taxi longue distance, vous trouverez notre chauffeur Chang sous Facebook ICI.

Le Baan Mama: une évidence

Très sincèrement, je ne me suis pas posé la question. A aucun moment. Quand j’ai réservé les billets d’avion pour la Thaïlande, je savais que le Baan Mama serait une étape de notre voyage.

Nous y sommes allés durant notre Tour du Monde. Nous avions passé 2 semaines au plus près des éléphants, en plein Covid. A ce moment-là, la situation pour Brigitte, la propriétaire belge du Baan Mama, était très précaire. Elle arrivait à survivre et à bien s’occuper des éléphants grâce aux dons et aux quelques rares touristes comme nous qui arrivaient à passer la frontière (au prix d’une quarantaine de 15 jours tout de même…).

Nous nous sommes beaucoup attachés à Brigitte, à son équipe, et à ses éléphants. Le Baan Mama a été, et le restera, un coup de cœur de notre voyage. Dans son intégralité. 

Brigitte a les éléphants dans la peau, elle fait vraiment tout son possible pour que ses pensionnaires se sentent bien. Les touristes ont l’occasion de passer chez elle un moment au plus proche des éléphants, dans le respect animal le plus total, et avec une ambiance on ne peut plus sympathique. Et en plus, Brigitte fait très bien la cuisine!!

Notre séjour de 2 nuits au Baan Mama

Cette fois ci, je ne peux malheureusement pas me permettre de passer 2 semaines au Baan Mama… J’ai donc choisi sa formule 2 nuits pour passer une journée complète au sanctuaire. 

La renaissance du Baan Mama

Lorsque nous sommes arrivés vers 18:30, l’évidence nous a sauté aux yeux: le Baan Mama se porte beaucoup mieux!
Le terrain est dégagé et entretenu, les chambres ont été réhabilitées, de la décoration qui était noyée derrière des buissons a été dégagée, des pièces ont été rangées et sont maintenant utilisées comme réserve ou comme boutique…

Quand je vois tous ces changements, je suis tellement heureuse et reconnaissante. Reconnaissante envers vous qui avez fait un don quand j’ai fait un appel sur le blog et sur Facebook, envers tous les donateurs, les volontaires qui ont fait un travail de titan pour remettre tout ça en ordre, tous les touristes qui sont venus et qui ont permis à Brigitte de survivre.

Sans vous tous, le Baan Mama n’existerai plus. Les éléphants seraient dans un état pitoyable comme encore beaucoup d’éléphants, même actuellement alors que le tourisme a repris, j’y reviendrai plus bas dans l’article.

Alors, MERCI!!!

Alors oui, tout n’est pas parfait. Les chambres ne sont pas de première jeunesse par exemple. Mais en même temps, Brigitte est locataire de l’endroit. Et comme le propriétaire ne veut pas faire de travaux… Il faudrait qu’elle se trouve un autre endroit, soit en location mais avec des bâtiments plus récents ou mieux entretenus, soit carrément acheter un terrain à elle. Mais pour ça, elle doit sacrément remplir les caisses!
Alors pour le moment, elle fait avec ce qu’elle a. Et c’est déjà incroyable d’arriver à faire ça!

Les nouveautés et ce qui est maintenu

Le Baan Mama qui n’a pas changé

Alors dans ce qui est maintenu, il y a bien sûr la vie avec les éléphants. Repas le matin, à 14:00. Le bain ensuite. La possibilité d’aller se balader avec eux aux alentours, ou de les voir déambuler dans le terrain.

Il y a aussi la cuisine du Baan Mama… Que ce soit Brigitte ou la cuisinière, c’est toujours excellent.

Et bien sûr l’ambiance… Brigitte a toujours le sourire, l’ambiance est toujours familial et sympathique.

Les évolutions depuis notre séjour

Nous avions la « chance » (pour nous, pas pour le Baan Mama) de venir en plein Covid. Il n’y avait donc aucun touriste, à part un couple qui est arrivés durant notre séjour (coucou Jérem!!).
Nous vivions donc à notre rythme.

La vie reprend

A présent, il y a certains soirs où le Baan Mama est complet! Les touristes sont revenus en force depuis la réouverture de la Thaïlande en Novembre 2021. D’abord une famille après l’autre, puis rapidement ça s’est enchaîné. Elle peut accueillir jusque 25 personnes max, alors pour nous qui avions vécu jusqu’à 5 au max, c’est complètement dingue de voir le Baan Mama complet.

Quand nous sommes arrivés le premier soir, il y avait une famille de 6 + une famille de 4 + 5 éco-volontaires. Et 7 personnes devaient arriver (mais au final non). Nous avons donc été 15 à table plus nous 2! La vie a donc repris dans le sanctuaire.

L’organisation des journées

Du coup, pour que tout le monde puisse profiter de la même manière des éléphants, Brigitte a réorganisé les journées comme avant le Covid:

  • 8:00 petit déjeuner
  • 8:30 repas des éléphants
  • 9:15 balade avec les éléphants
  • 12:00 repas
  • 14:00 repas des éléphants puis bain
  • 15:30 nouvelle balade avec les éléphants
  • 20:00 repas

Bien évidemment, ces horaires dépendent de la volonté des éléphants! S’ils n’ont pas envie d’aller à la rivière, pas de bain.

Mais quand nous y étions, nous avons eu droit à un bain rallongé de Tami avec son petit Chuchai. Tellement long que quand son mahout l’a fait sortir, elle a sacrément râlé!! Un bruit à la Jurassic Park pendant bien 2-3 min, ce qui est très long quand vous avez un éléphant en colère à gérer! A la place de Pan, son mahout, je crois que j’aurais été terrorisée… Alors que lui, avec son calme habituel, a géré ça comme un chef.

Vous aurez la vidéo à la fin de notre séjour comme d’habitude!

Le confort

Il n’y a pas à dire, Brigitte et les volontaires ont fait un super boulot. Même s’il y a encore des choses à faire, le confort du site a largement été amélioré. Les éclairages ont été refaits, les chambres nettoyées, les clim réparées, le terrain entretenu.

Le personnel

Même si on a retrouvé des têtes connues comme certains mahouts, d’autres têtes sont arrivées. La cuisinière, des personnes qui nettoient et rangent, un nouveau mahout.

Brigitte a réussi, et apparemment tout comme en France ça n’a pas été simple, à retrouver du personnel pour l’aider. ET ça, c’est top.

Demain, nous repartons vers de nouveaux horizons: Koh Samui. Nous retournons à Bangkok en taxi à 8:00, pour prendre l’avion.

Budget

Taxi Ayutthaya – Baan Mama: 2500 bahts – 70€

2 nuits et un jour au Baan Mama tout compris (logement, repas, activités avec les éléphants): 5000 bahts/p – 137€/p

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
34 ⁄ 17 =


 

%d blogueurs aiment cette page :