Taupo et Tongariro en fonction de la météo!

Aea458e7 A737 45cf A781 0241f8cbc557

En venant du Sud, la logique voudrait qu’on fasse le Tongariro puis Taupo. Et ben nous, rebelles que nous sommes, on a fait l’inverse!

Jour 1: Taupo plus tôt que prévu

En remontant du Southland, il était prévu qu’on s’arrête au Tongariro. En effet, ce volcan offre de belles balades, et représente le Mordor dans le Seigneur des Anneaux. 2 bonnes raisons pour nous de s’y arrêter.

Malheureusement, le temps est à la pluie là bas. C’est rageant, tout autour il fait plutôt dégagé, mais la montagne a attiré les nuages! Et une rando sous la pluie, on a déjà donné.

Il est caché derrière, le Tongariro…

Nous décidons donc de monter directement à Taupo, et nous nous réservons le Tongariro pour plus tard: la météo annonce l’arrêt de la pluie pour dans 2 jours. Ça nous fera faire 1:30 de route de plus par trajet, mais tant pis.

Un Mac Do pas comme les autres

Après une matinée de route, nous arrivons donc à Taupo. J’avais repéré une particularité: leur Mac Do! Ils ont mis un avion, un vrai! Alors pour le fun on va manger là bas. On pourrait manger dans l’avion, mais il n’y a que des tables de 2 (et il y a déjà beaucoup de monde).

D’ailleurs, c’est la folie ici. Il y a des touristes partout, les parkings sont pas mal occupés. On apprendra plus tard que c’est parce que demain, c’est une fête maorie. C’est la première fois qu’on sent le tourisme de masse depuis notre arrivée. Et ben franchement, j’ai vraiment pas envie de tester la Nouvelle Zélande en été, surtout en camping car! Ça doit être une vraie galère de circuler et se garer.

Réservation de bateau

Ensuite, nous allons au Visitor center se renseigner. Un homme vraiment très sympa nous aide sur plein de sujets: la météo au Tongariro, où se garer cette nuit, les sorties bateau sur le lac… Allez y, ils sont top!

Après un petit dessert dans un restaurant du coin, nous allons au port, dans le but de réserver une sortie bateau pour le lendemain.

Le bureau est fermé, mais nous tombons sur un gars très sympa qui en fait. Nous réservons avec lui pour le lendemain matin. Il est commerçant: il est ok qu’on paie que demain. Si jamais ils ne peuvent sortir à cause du temps, il n’y aura pas besoin de faire de remboursement (ils ne sont pas sortis aujourd’hui, trop de vagues).

J’avais repéré plutôt un bateau à voile au départ, mais avec le vent et la fraîcheur c’est pas plus mal que ce soit un bateau fermé…

Réalité virtuelle

Enfin, Raphaël avait repéré une activité qui lui plaisait au Visitor Center: de la réalité virtuelle. On y est allés le soir.

Et c’était juste génial! Steph a grimpé l’Everest, pendant que Raphaël et moi menions une mission dans la Grèce antique. Les gens étaient super, les jeux beaux et au niveau équilibré (ni trop simple ni trop compliqué, et si jamais ils donnent des coups de main). On recommande à 100%, le nom c’est The Cave à Taupo!

Puis, on va se garer au parking recommandé par le Visitor Center pour la nuit. On est en pente, mais ça va le faire!!

Jour 2: le bateau tombe à l’eau mais on s’adapte

Bon, désolé pour le jeu de mot, je sais il est pas terrible. Mais c’était trop tentant.

Donc vous l’aurez compris, le lendemain on se pointe au rendez vous, mais ils annoncent une nouvelle annulation des sorties. J’avais pourtant bon espoir, le vent s’était calmé et il faisait beau. Mais ça doit être plus mouvementé au large!

Du coup, nous nous adaptons et changeons le programme. Première étape : Crater of The Moon!

Crater of The Moon

Crater Of The Moon est une zone géothermique assez chouette. La balade est bien aménagée au milieu des fumerolles et de l’odeur de souffre!

Huka Falls

Puis, nous continuons vers les Huka Falls, qui sont quasiment à côté. Et là, douche froide: il y a un monde de dingue. Il y a la file pour entrer sur le parking, tout est blindé !

Mais coup de chance, on arrive à garer notre 7m facilement, une place est libre juste devant. Steph maîtrise maintenant bien les dimensions du gros bébé, alors ça passe tout seul.

On arrive sur le pont qui enjambe la chute, c’est noir de monde!

IMG_9074

On continue un peu sur le chemin, et finalement nous arrivons à trouver des endroits sans trop de monde. En repartant, ça s’est même carrément calmé.

La cascade a un débit vraiment impressionnant, et la couleur de l’eau est magnifique.

Direction le Tongariro!

Enfin, on prend la route vers le Tongariro. Le but est d’être sur place tôt demain matin pour faire notre randonnée. La météo confirme que c’est notre meilleur créneau, ce qui va être confirmé par une dame très sympa du Visitor Center du National Park. En effet, on est allés les voir pour être conseillés et on a bien fait: elle nous a indiqué où nous garer demain, et surtout d’être sur place vers 9h car après, le trafic est saturé!! Encore une fois, n’hésitez pas à aller y faire un tour, ils sont pleins de bons conseils!

Avant d’aller au camping (Mangahuia Campsite), on s’arrête aux Tawhai Falls (également appelées Gollum Falls, étant un nouveau lieu de tournage!)

Jour 3: le Tongariro sans l’Alpine crossing

Le Tongariro est le volcan le plus connu en Nouvelle Zélande, pour plusieurs raisons. C’est d’abord le lieu de tournage le plus emblématique du film le Seigneur des Anneaux: c’est le fameux mont Doom, ou montagne du destin, là où Frodon et Sam vont enfin détruire l’anneau.

Mais c’est également le lieu d’une des plus belles randonnées de Nouvelle Zélande, voire du monde: la Tongariro Alpin Crossing. 

Sauf que cette rando (ou plutôt trek), c’est:

  • 19,4km pour entre 7 et 10h de marche
  • Pas de loin de 800m de dénivelé, jusqu’à 1900m d’altitude.
  • Une première moitié difficile, avec des pentes raides. Elle est d’ailleurs classée difficile sur le site Alltrails.
  • Des conditions météo très variables, quelque soit la saison. Il est possible d’avoir 10 à 15 degrés de différence entre les sommets et le départ dans la plaine, il faut donc prévoir plusieurs couches. 
  • En hiver, le trek est extrêmement difficile à cause de la neige, du froid et de la glace. Guide avec crampons et matériel spécifique obligatoire. Et un sacré niveau sportif. Il y a même des risques d’avalanche, c’est tout dire.

Vous imaginez bien que dans ces conditions, nous n’avons pas réfléchi longtemps sur le fait de faire ou non le trek. Impossible pour nous qui sommes en hiver en Nouvelle Zélande. Nous n’avons clairement pas les conditions physiques pour faire un tel trek dans ces conditions. 

En été, je pense qu’on l’aurait fait, même si je sens que j’aurais bien galéré avec mon cœur en carton. Mais je pense que j’arriverai à le faire. Mais en hiver, hors de question!!

Alors si en plus le temps n’est pas au beau fixe comme en ce moment, c’est plan B: les Taranaki Falls!

La randonnée des Taranaki Falls

Il y a plein de randonnées à faire dans le parc national du Tongariro, pour tous les niveaux. On a jeté notre dévolu sur celle des Taranaki Falls, qui ont un bon retour sur les applis de rando.

Et on a eu raison sur tous les points:

  • Y être avant 9h est juste obligatoire. 30min après notre arrivée, la route était bouchée au point que les voitures étaient quasi à l’arrêt. Ils montent quasiment tous pour aller vers la station de ski. Sincèrement, je ne sais pas où ils mettent toutes ces voitures, c’était la folie!
  • Avoir prévu les bonnets et les vestes coupe vent, c’était plus que nécessaire!
  • Choisir de décaler notre programme de 2 jours pour profiter d’une meilleure météo. Le vent était bien frais, mais le volcan à côté du Tongariro s’est complètement découvert au bout d’un moment pour nous montrer sa belle couche de neige. Le Tongariro, lui, était plus timide. Il a commencé à se découvrir sur la fin de la rando, pour finalement complètement se découvrir sur la route du retour.
  • La randonnée des Taranaki Falls est superbe à faire. On passe entre plaine et forêt, le dénivelé n’est pas trop important et les vues sont magnifiques. On l’a bouclé en environ 1h45.
    On a suivi les conseils de certains sur Alltrails: la faire dans le sens des aiguilles d’une montre. C’était parfait.
    Ici aussi, le fait d’être arrivé vers 9h était parfait. On était quasiment seuls la première moitié de la randonnée. Ensuite, on a commencé à croiser plus de monde… Et encore, on est en hiver!!

On s’est arrêté pour profiter que le Tongariro se libère, Steph a même sortit le drone (on était sortis du parc national où c’est interdit).

Budget des 3 jours entre Taupo et le Tongariro

Transport

Essence: 74$ – 42€

Repas

Mac Donald’s Taupo: 55$ – 31€ pour 3
Desserts au Dixie Brown: 63$ – 36€ pour 3 (on s’est fait plaisir)
Courses: 45$ – 25,5€

Activités

Réalité virtuelle à The Cave: 152$ – 86€ pour 3
Crater of the Moon: 25$ – 14€ pour 3

Logement:

Campsite Mangahuia au Tongariro: 37,50$ – 21€ pour 3

Autres

Souvenirs Crater of The Moon: 64$ – 36,5€ (un poster, des bijoux)

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
32 ⁄ 16 =