Une semaine en Italie en famille: bilan et conseils

Les visites

Nos coups de cœur:

  • Pise: à la fois pour la ville et ses monuments. C’était un vrai plaisir de parcourir ses rues propres et adaptées au piétons. Les édifices sont magnifiques, et la visite en vélo du parc fut mémorable.
  • Les visites guidées à Rome: nous ne regrettons pas notre choix d’avoir fait confiance au service de guides. Notre visite du Colisée et du Forum Romain n’aurait pas été si enrichissant sans les explications de notre guide.
  • Pompéi: le système d’audioguide (qui plus est qui peut être adapté aux enfants) est vraiment pas mal. Une visite de Pompéi sans audioguide ni guide physique serait vraiment dommage: il n’y a pas d’explications à l’intérieur, on passerait donc à côté de beaucoup de choses. Avec les explications, la visite a plu à toute la famille.

Les flops:

  • J’avais entendu beaucoup de bien de Florence. Elle a un patrimoine certes superbe (le Ponte Vecchio, les statues de la Renaissance), mais circuler en tant que piétons est une vraie galère. Ça gâche le séjour.
  • La pluie lors des visites à Rome : au Colisée, nous avons eu vraiment froid à cause de la pluie. Mais bon, on ne peut pas toujours gagner!

Le mode sac à dos

Notre semaine en Italie nous a permis de tester pour la première fois ce mode de voyage. Je l’avais déjà testé avec une amie lors de mon voyage en Slovénie, mais jamais en famille.

Le mode « sac à dos » (ou backpacker) nous a plutôt bien convenu. Les sacs n’étaient pas trop lourds, même pour Crapaud.
Nous avions en tout 5 sacs:
1 sac à dos 40L pour Raphaël avec ses vêtements et les trousses de toilette
1 sac à dos 70L pour Papa avec ses vêtements, trousse de secours + un petit sac à dos pour l’informatique (les geeks ne partent jamais sans ordi, appareil photo reflex et leur câbles de chargement)
1 sac à dos 50L pour moi avec mes vêtements + un petit sac à dos pour les gourdes et autres repas.
Il n’étaient de loin pas tous remplis.

Nos conseils pour le côté pratique:

  • Vive Décathlon! Dans le genre pratique et pas cher, vous ne trouverez pas mieux à notre avis. Les trousses de toilettes qui s’enroulent et s’accrochent partout sont ultra pratiques.
  • Préférez prendre des t-shirts + polaires que des tshirts à manches longues. La météo varie beaucoup, il faut donc pouvoir ôter ou rajouter une couche facilement.
  • Il faut encore qu’on trouve une solution pour le sac de linge sale. La prochaine fois on testera le sac pour mettre sous vide de Décathlon. Un sac tout simple n’était pas pratique.

Les transports en commun

Globalement, ça s’est bien passé.

Nous conseillons les bus Flixbus, qui ont été confortables et ponctuels.
Le train était globalement agréable.

Le seul moment où ça a été compliqué, c’est pour le métro et le bus à Naples: les indications ne sont pas suffisantes pour qu’on puisse s’en sortir facilement! Prenez avec vous le plan du métro pour vous aider, ou des applications comme Google Maps, Rome2rio, Maps.Me.

Les logements

Nous avons toujours été bien logés. Malgré tout j’ai une préférence pour nos logements Airbnb. A chaque fois l’accueil a été agréable et nous avons apprécié nos chambres.
Globalement je conseille donc de prendre des Airbnb: pour le même tarif la prestation est meilleure.

Faites attention aux commentaires: il faut une bonne isolation extérieure, les rues italiennes sont bruyantes.

La gastronomie

Pour avoir de la bonne cuisine, nous nous sommes aidé de TripAdvisor. Et à chaque fois nous avons validé les avis.

Par contre nous avons constaté que les menus ne sont pas toujours traduits en anglais, jamais en français ! Google Translate sera donc votre ami !

Il nous a été également difficile de trouver des repas « sains », à part à Florence à l’Universo Vegano. Beaucoup de pâtes, de pizzas de toutes les formes et de toutes les couleurs; mais des légumes… Compliqué d’en trouver!
Par contre nous avons vraiment beaucoup aimé le principe des Mercato Centrale: un lieu, plusieurs restaurants de qualité, des petits prix. A Florence, il y a même un marché en dessous. A Rome, nous nous sommes régalés de burgers végétariens, de pâtes diverses et variées, des desserts à tomber…

Les rues…

Je ne pouvais pas ne pas en parler. Ça été le point noir de notre séjour en Italie.

Se balader dans les rues des grandes villes Italiennes revient à relever le défi de rester en vie plus de 5 min.
Entre les trottoirs étroits, les travaux partout qui vous empêchent de rester sur le trottoir, la conduite hyper dangereuse des Italiens (rouler vite, forcer, de ne pas s’arrêter au feu rouge ni quand quelqu’un traverse au passage piéton, et sans casque sur un deux roues sont leurs spécialités), franchement au début ça nous a bien stressés.

On a fini par comprendre comment ils fonctionnent: quand vous voulez traverser, il faut commencer par descendre du trottoir. N’attendez pas au bord, ils ne s’arrêteront pas. Ensuite, regardez dans les yeux les conducteurs, et engagez vous. De manière déterminée. Là ils s’arrêteront!

En plus de cela, les rues italiennes sont ultra polluées. Je ne vous parle même pas de la pollution sonore ou par les gaz d’échappement, mais bien celle faite par les déchets.
Partout, tout le temps (sauf sur les places ultra touristiques où c’est nettoyé). Du plastiques, du verre, du métal, des vêtements abandonnés, des mégots de cigarette… Nous avons été sincèrement choqués par le manque de sensibilité des italiens sur ce sujet. Ils s’en moquent royalement.
Et ce ne sont pas les touristes les fautifs: j’ai vu plus souvent des guides (ou des italiens globalement) jeter leurs mégots et leurs papiers par terre que des touristes.
A cela s’ajoute des tags dans toutes les rues, ce qui n’améliore pas la situation…

Bilan d’une semaine en Italie en famille en sac à dos

Le bilan est plutôt positif! Nous avons apprécié notre voyage, mélange de culture, de sport, de gastronomie…
Pour notre prochain voyage en Italie, je viserai plus les endroits reculés et naturels, comme les Cinq Terres. Il y a tellement de chose à voir…

Merci de nous avoir suivi, et à bientôt!

2 commentaires

  1. Coucou, quel article bien détaillé je suis admirative .. Moi je suis vraiment super en retard sur le blog et j’ai aussi bcp de mal à motiver Noé à faire qqs articles.
    Pour le sac de Raph, noé a le même, je confirme après 2 mois et qqs d’utilisation il est solide et pratique… L’ouverture type sac de voyage est très pratique… Et pour le vol low-cost Jetstar il est passé ss pb en bagage à main (ce qui permet de payer qu’un bagage en soute… Je charge le mien à bloc et on réduit celui de Noé ).
    Pour les rues .. Ça vous donne un aperçu des rues dans les villes du Vietnam… Jamais vu autant de scooters .. C folklo pour traverser les routes… En fait faut y aller , s’imposer… Ils t’éviteront😋 Bonne reprise !

    1. J’ai tout de même plus de temps que toi 😉.
      Merci pour ton petit mot. On tentera le sac de Raphael en bagage à main cet été, merci pour la confirmation !!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :