Petrified Forest et Painted Desert – Arizona

Après le Meteor Crater, nous nous sommes dirigés vers un nouveau parc national: celui de Petrified Forest et Painted Désert (autrement dit de la forêt pétrifiée et du désert peint)

Habituellement, on ne parle que du Petrified Forest, mais il y a bien 2 zones différentes, qui sont séparées par la route numéro 40.

Dormir en van près du Parc Petrified Forest

Le Meteor Crater étant assez près de ce parc, nous avons fait la route la veille pour être au plus près le lendemain matin. Nous avons testé une nouvelle forme de spot: le parking d’une station service…

J’avais repéré une autre zone sur IOverlander, mais une fois sur place on n’a pas été emballés… Des déchets au sol, ça faisait franchement squat… Sur la même application, j’avais repéré qu’il était possible de dormir à la station.

Au final ce n’est pas si mal. C’est pratique: il y a des toilettes dans la station service, et s’il vous manque quelque chose pour manger, ou y a de quoi faire. Côté bruit, c’est évidement plus bruyant qu’en pleine nature, mais pas si dérangeant que ça. Pour une nuit ça fait bien l’affaire. Et puis niveau sécurité c’est top, vous êtes entouré, donc pas de risques de quoi que ce soit (contrairement au squat qu’on a vu juste avant qui était glauque…).

Côté température, il fait toujours franchement frais (on pense qu’on passe un peu en dessous des 0 degrés), mais avec les vêtements techniques et les bons duvets ça se passe bien. Raphael dort toujours aussi bien d’ailleurs!! À cet âge ça s’adapte à tout 😅

La Petrified forest

Nous commençons donc à visiter le parc vers 11h, comme à notre habitude.

Le parc est, comme son nom l’indique, une forêt pétrifiée. C’est à dire que les arbres, une fois tombés, se sont transformés en pierre, fossilisés. Ce phénomène se passe quand l’arbre tombe dans l’eau, qui lui évite de pourrir. Ensuite, il est recouvert par des sédiments, comme de la vase par exemple. Cela va bloquer l’oxygène. L’eau va ensuite s’infiltrer, et imprégner le bois des sédiments. La transformation commence… L’arbre devient pierre en quelques dizaines d’années, mais pour qu’il y ai des cristaux comme dans ce parc, il faut des millénaires. Certaines pierres/arbres du parc ont 350 millions d’années… Comme le dit un des panneaux du parc, un T-rex a peut être marché dessus!

Le parc est vraiment bien fait. Quelques sentiers permettent de se balader entre les arbres pétrifiés. Vraiment très chouette, malgré le vent!

Petite précision: personne n’a coupé les arbres pétrifiés. Ils se cassent avec l’érosion: le sol sous eux s’érode, ils ne tiennent parfois que sur un petit bout de terre… Au bout d’un moment des fissures se crées, et ensuite ils cassent.

Il y a également une zone incroyable, avec des monticules de sédiments violets… On se balade entre eux, c’est vraiment sympa à faire. Les photos ne rendent malheureusement honneur aux couleurs, le soleil n’était pas très présent…

Painted Desert

La route qui traverse le parc (nous l’avons fait du Sud au Nord) passe ensuite par le Painted Desert. Cette partie est beaucoup plus petite, mais également intéressante par ses points de vue sur le Desert rouge…

Nous prenons ensuite la route vers notre prochaine destination… Depuis Meteor Crater, nous sommes sortis de la route traditionnelle des parcs américains. Nous finissons donc notre « détour » par Albuquerque!!
Cette ville n’a aucun intérêt pour celui qui n’a pas regardé la série « Breaking Bad ». Mais les adeptes de la série reconnaîtrons la ville principale où se déroule l’histoire. La série a été tournée dans la vraie ville d’Albuquerque, et beaucoup de lieux emblématiques sont toujours là. Nous allons donc y faire une visite!

A bientôt!

2 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :