Camping en Nouvelle Zélande: premiers conseils

New Zealand G8efa63eff 1280

Comme je l’indiquais dans mes précédents articles, la meilleure manière de visiter la Nouvelle Zélande est en ayant son propre véhicule. Quand ce véhicule est un camping car, un van ou une voiture aménagée c’est encore mieux: vous pourrez camper et profiter de la nature locale!
A vous les road-trips, le camping sauvage ou payant, mais en respectant les règles!

Où camper en Nouvelle Zélande?

La Nouvelle Zélande, c’est vraiment LE pays propice au camping et aux road trips. Dans tout le pays, plusieurs solutions s’offrent à ceux qui veulent dormir dans leur véhicule (ou en tente).

Les campings du DOC

Le site du DOC (Department Of Conservation) est le premier site à aller voir quand on prépare son voyage en Nouvelle Zélande.

Ils gèrent un grand nombre de campings (gratuits ou payants), entretiennent des sentiers de randonnées et des parcs nationaux.

Les tarifs

Concernant les campings, ils sont classés dans 5 catégories:

CatégoriePrix moyenServicesType de véhicules
Basic CampsiteGratuitParfois des toilettes sèches
Parfois des points d’eau (pas toujours potable)
Self contained obligatoire.
Backcountry campsites6$/adulte
3$/enfant
Services du Basic Campsite +
Parfois tables, bancs et ustensiles de cuisine
Self contained obligatoire.
Standard campsites10-15$/adulte
5-7.50$/enfant
Services du Standard Campsite +
Poubelle
Douche (souvent froide)
Prises électriques (en supplément pour les véhicules)
Tout type de véhicules
Great Walk campsites5-32$/adulte
0-16$/enfant
Identiques au Standard Campsite, mais sur une des randonnées populaires de Nouvelle ZélandeTout type de véhicules
Serviced Campsites20$/adulte
10$/enfant
Douche chaude
Toilettes
Laverie
Eau potable
Poubelles et cuisine
Prises électriques (en supplément pour les véhicules)
Tout type de véhicules

Pour plus de détail sur les tarifs et les aménagements: rendez vous ICI

Vous trouverez ICI une très bonne carte qui vous permettra de situer tous les campings du DOC, en pouvant filtrer en fonction de ce que vous cherchez.

Image issue du site du DOC: https://www.doc.govt.nz/

Les réservations dans un camping du DOC

Il n’est pas toujours nécessaire de réserver son camping. Certains sont même sans réservation (premier arrivé premier servi) quelque soit la saison.
Pour savoir s’il faut réserver, rendez vous sur la fiche de votre camping sur la carte!

Toujours sur sa fiche, si votre camping a un système de réservation, vous avez un lien direct pour le faire. C’est très simple! Sinon, vous pouvez aussi le trouver ICI.

Si vous voulez aller dans un camping qui a un système de réservation, il est fortement conseillé de le faire, quelque soit la saison:

  • En été, si vous n’avez pas réservé, vous n’aurez tout simplement pas de place!
  • En hiver, si vous n’avez pas réservé, il y a de fortes chances que vous deviez payer une taxe pour non réservation (j’ai souvent vu 10$).

Enfin, attention: si le camping ne peut pas être réservé, en été il faudra arriver très tôt. Beaucoup de campings sont pleins avant 15:00!

Le camping « sauvage »

Le camping sauvage, tel qu’on l’entends (je me pose où je veux), est autorisé en Nouvelle Zélande, mais à quelques conditions:

  • Vous devez avoir un véhicule autonome (Self Contained)
  • Vous devez être dans une des zones bleues identifiées sur cette carte (cliquer sur « Map + » pour voir les zones).
  • Vous ne devez pas être dans un parc national

Attention: chaque région a sa propre loi concernant le camping sauvage.
Du coup, pour faire simple, je vous conseille fortement d’utiliser les applications que je décris ci dessous pour savoir si vous pouvez vous installer ou pas.

Il y a également une autre possibilité: quand c’est interdit, c’est indiqué par un panneau! Cherchez un de ces panneaux, si vous ne trouvez pas, c’est bon! Ils peuvent être de toute taille et de toute couleur, donc regardez bien.

Les campings privés

En plus des campings du DOC, vous avez la possibilité de réserver un emplacement dans un camping privé. Il y en a un peu partout dans le pays.

Ce sont souvent des campings « pour se faire plaisir »: les aménagements sont beaucoup plus sympas. Piscine, spas, location de vélos, jeux pour enfants…
Le tarif est donc forcément plus important, mais j’en ai vu des très raisonnables (exemple le Whanganui River TOP 10 qui est à 15$/p pour un site avec prise électrique!)

Les applications à avoir

Ces applications à télécharger vont vous permettre de trouver un camping pour vous poser la nuit, mais pas que!! Toilettes, douches, point d’eau, station de vidange, lieux d’intérêt, point d’information…

Il vaut mieux en avoir plusieurs, car tous les lieux ne sont pas renseignés sur toutes les applications… Donc si vous êtes dans un endroit où vous n’avez pas beaucoup de choix, autant varier ses sources.

Elles ont toutes des systèmes de filtres, pour permettre de trouver facilement ce que vous cherchez.

Wikicamp

Wikicamp, c’est l’application qui est conseillée partout. C’est l’équivalent d’IOverlander pour les Etats-Unis.

Malgré le fait qu’elle soit payante (moins de 3€), elle a tellement d’avantages que beaucoup de personnes la télécharge.

Les +Les –
Fonctionne grâce à la participation des utilisateurs. Propose donc des spots qui ne sont pas toujours officiels.Payant, mais très peu cher (moins de 3€)
Beaucoup de spots sont identifiésPeut proposer des spots qui ne sont pas toujours autorisés. Lisez bien les commentaires.
Fiches bien détaillées avec la liste des installations (douche, toilettes, électricité…) et des photos.
Les informations principales sont en plus rapidement visibles sur la carte, pas besoin de sortir de la carte pour avoir les infos.
J’ai essayé la version hors ligne, mais il y a trop peu d’informations qui sont affichées. Il manque la plupart des infos des fiches et les photos.
Filtres suffisamment variés avec possibilités de les pré-enregistrer.
Permet de mettre des lieux en favori.
Propose un planificateur de Road Trip. Je ne l’ai pas essayé.
Accessible sur Google Store et Apple Store

Campermate

Si vous voulez la sécurité, ne pas vous demander si c’est autorisé ou non, utilisez Campermate.
Cette application ne recense que des emplacement officiels et validés.

Tout comme les autres, elles recense également les toilettes, douches, station de vidange etc.
Petit plus: il y a également les bornes Wifi, des épiceries, station de recharges pour voiture électriques, hôpitaux, station de recharge pour les bouteilles de gaz…

Les +Les –
Application gratuiteUne pub de temps en temps au lancement. Rien de trop gênant, on peut vite la refermer.
Pas de risque de se prendre une amende: tous les sites référencés sont officielsMoins d’offres en campings gratuit que sur Wikicamp. Forcément, ce n’est que de l’officiel!
Beaucoup de sortes de lieux sont renseignés. On peut tout trouver grâce à l’application.
Cartes hors ligne. J’ai testé et validé: téléchargement facile, bonne utilisation.
Quasiment tout est en français, même les commentaires.
Accessible sur Google Store et Apple Store

Rankers Camping NZ

Je dirais que celle ci ne rajoute rien de spécifique par rapport à Campermate (vous avez autant de type de lieux disponibles), mais elle rajoute une sécurité en plus: c’est l’application officielle, créée en association avec les agences du tourisme néo zélandais (le DOC, les conseils locaux, etc.).

Plus officiel, y’a pas.

Les +Les –
Application gratuiteIl faut rentrer dans la fiche pour avoir les infos principales. On ne voit que la note des avis directement sur la carte.
Application officielle, donc sites officiels. Pas de risques de se prendre une amende.
Beaucoup de filtres pour trouver rapidement
Cartes hors ligne disponibles.
C’est pratique: la carte change de couleur pour bien différencier quand c’est la carte Online ou celle Offline
Accessible sur Google Store et Apple Store

Vidanger et remplir en eaux son véhicule en Nouvelle Zélande

Lorsqu’on visite un pays dans un camping car ou un véhicule aménagé, il faut savoir gérer ses eaux. Je dis bien « ses eaux », car oui, il y en a plusieurs:

  • Les eaux claires: celles que vous utilisez pour la douche, l’évier, éventuellement les toilettes (si ce ne sont pas des toilettes sèches). Elles peuvent être potables ou non (dans ce cas, à faire bouillir avant de la consommer).
  • Les eaux grises: ce sont les eaux qui ont été utilisées dans la douche et dans l’évier. On part du principe qu’elles ne sont pas vraiment polluantes, sans déchets. Pas propre, mais pas polluant non plus.
    Elles sont stockées dans un réservoir, de taille différente en fonction du véhicule.
  • Les eaux noires: elles portent bien leur nom, ce sont les eaux qui viennent de vos toilettes. Je vous fait pas de dessin.
    Elles sont stockées dans un cassette spécifique, de contenance variable également (souvent 15-20L).

Tout les combien de temps faut-il vider et remplir ses eaux?

Et bien en fait, la fréquence de remplissage et de vidange de vos eaux va dépendre de plusieurs choses:

  • Le nombre de personnes dans le véhicule
  • Votre consommation. Vous allez vite apprendre à économiser l’eau!
  • La taille des réservoirs. Pour vous donner une idée, sur notre camping car Mc Rent Confort Luxury, nous aurons un réservoir de 90L pour les eaux grises, et de 120L pour les eaux claires.

Je suis partie pour le moment pour changer les eaux et remplir le réservoir tous les 3 jours (nous serons 3 et ne consommons pas énormément d’eau normalement). On verra si j’ai vu juste, ou si on changera le rythme en cours de route! C’est en tout cas ce qui est souvent conseillé sur les sites que j’ai parcouru.

Où vider et remplir les eaux en Nouvelle Zélande

Les Dump Station (station de vidange)

Tout comme en France, il est interdit de vider ses eaux en pleine nature. C’est comme les déchets, même organiques! Tout a sa place. Les déchets dans une poubelle, les eaux usées dans une Dump Station!

Pour trouver une station de vidange en Nouvelle Zélande, rien de plus simple.

  • Soit vous utilisez une des applications comme Campermate ou Ranker Camping, qui en recense déjà beaucoup.
  • Soit vous utilisez Google Maps. Mais là attention, elle ne sont pas toujours indiquées, ou alors pas facilement trouvables.

Lors de la préparation de notre itinéraire, j’ai regardé s’il y en avait un peu partout: c’est le cas! Vous en trouverez forcément sur votre chemin.
Par contre, je suis allée voir à quoi ça ressemble à l’aide de Street View. C’est parfois dans de petites rues, bien souvent un peu à l’écart. Les panneaux ne sont pas bien grands non plus pour indiquer la zone. C’est donc conseillé de repérer sur une appli un peu avant!

Comment ça marche?

Vider le réservoir des eaux grises

Pour vider les eaux usées, il y a un tuyau à brancher sur une valve située à l’extérieur du véhicule.
Une fois branchée, il suffit de mettre l’autre bout du tuyau dans la citerne prévue par la Dump Station et d’ouvrir la valve à l’aide d’une poignée.

En lisant le guide de DétourNZ, j’ai l’impression que ça peut être un peu technique: ils indiquent que la poignée peut être un peu grippée, et que si l’eau ne coule pas bien on peut faire un appel d’air en bougeant le tuyau.

Ca pas l’air bien méchant, je pense qu’on trouvera vite le coup de main.

Vider la cassette des toilettes

Les toilettes, c’est souvent le gros doute des débutants (et nous les premiers!). On a l’image d’un truc bien dégueu dans les mains, qui pue la mort, et qui risque au moindre mouvement de se déverser sur vous. Sympa.

Pour nous ce sera une grande première, notre van aux USA n’avait pas de toilettes (on avait acheté un toilette portable, avec litière et sac poubelle!).

Mais voici ce qui est indiqué dans notre guide fourni par Détour NZ (notre agence de location). Ca parait très simple:

  • Sortir la cassette de son logement à l’aide d’une poignée
  • Vider la cassette dans l’emplacement prévu à la Dump Station en l’inclinant et en appuyant sur le bouton pour faire appel d’air. Pas de risque de s’en mettre partout du coup…
  • Rincer l’intérieur et l’extérieur. C’est là que j’ai un doute… Il y a pas de risque de s’éclabousser si on s’y prend mal?? On verra…
  • Mettre le produit chimique (c’est un sachet biodégradable, pas besoin de l’ouvrir. On le met juste directement dedans via un embout ou via les toilettes dans le véhicule)
  • On referme l’embout et remet la cassette à sa place.

Après, il y a juste à rajouter de l’eau dans la chasse d’eau à l’aide d’un tuyau. Et c’est fini.

Ca paraît simple, on verra si on galère ou pas!

Et le gaz?

La plupart des campings car sont équipés de gazinières et/ou de chauffage au gaz. Il faut donc pouvoir changer ou remplir la bouteille!

Côté consommation, je n’ai pas trouvé d’info vraiment fiable. Parfois je lis qu’une bouteille tient pour 4 pendant 3 semaines, parfois je lis que ça tient 10 jours… On verra sur place notre consommation!

Il y a 2 possibilités lorsque vous n’avez plus de gaz:

  • Faire remplir sa bouteille. En France, ce n’est pas autorisé, mais en Nouvelle Zélande pas de problèmes.
  • Faire un échange entre bouteille pleine et bouteille vide.

Dans les 2 cas, il faut se rendre dans une station service qui propose ce service. Pour les trouver, c’est comme pour les Dump Station: direction l’application Campermate (filtrer sur Station-service GPL) ou Rankers (filtrer sur LPG refills)!

Laver ses vêtements durant un road trip

Laver les vêtements pendant un trip, ça on maîtrise déjà plus. Pendant notre Tour du monde, c’était le grand jeu: trouver le moyen de laver nos vêtements!

Même si on ne part pas aussi longtemps cette fois, il faudra quand même s’en occuper. On ne va pas emmener 3 semaines de vêtements!!

Il y a plusieurs solutions:

  • Les laves linge de logements type Airbnb. On en aura dans notre premier logement à Auckland, on l’utilisera histoire d’arriver dans le camping car avec tous nos vêtements propres.
  • Les services de buanderie des hôtels. Pas d’utilité pour nous, nous n’irons dans un vrai hôtel que la dernière nuit.
  • La buanderie des campings privés. Nous les utiliserons, ce sera même une des raisons de notre arrêt dans ce type de camping.
  • Comme en France, il y a des « laundry », des machines mises à disposition au public (payant bien sûr). Nous ne devrions pas en utiliser normalement. Le désavantage, c’est qu’il faut se garer pour la nuit pas loin, sinon vous devez attendre la fin de votre machine avant de repartir…

Trucs et astuces pour un camping heureux

Voici quelques conseils rapides pour bien vivre son road trip en Nouvelle Zélande:

  • Pas de panique si l’eau du camping n’est pas potable: vous la faites bouillir, et c’est bon!
  • Respectez la législation: si vous avez un véhicule Self Contained, vérifiez juste qu’il n’y a pas de panneau d’interdiction. Sinon, n’allez que dans des campings autorisés pour votre véhicule! Sinon, l’amende de 200$ vous pends au nez…
  • Ne jetez aucun déchet dans la nature, même biodégradable (y compris épluchures, trognons, etc.). Les campings les plus basiques n’ont que rarement des poubelles. Gardez les donc avec vous le temps de pouvoir les éliminer.
  • Dans beaucoup de campings, ce sont des toilettes sèches. Respectez les règles d’usage pour éviter les odeurs: uniquement vos excréments et papier toilette (pas d’eau ou quoique ce soit d’autre), bien fermer la lunette avant de partir.
  • Ayez toujours un rouleau de papier toilette (et du gel désinfectant si vous n’avez pas d’eau dans votre véhicule).
  • Autorisez vous une nuit dans un camping privé de temps en temps, histoire de profiter de la buanderie et de confort.

Restez connectés: le prochain article sera sur notre itinéraire prévu! Plus qu’un mois avant le départ…

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 − 13 =