Cusco et la vallée sacrée: 10 jours dans la capitale Inca

Après l’Equateur, nous continuons notre tour du monde vers le Pérou. Après avoir validé toutes les formalités administratives, nous décollons de Quito direction Lima. Nous n’y sommes restés que 2 nuits, le temps d’acheter notre carte SIM locale et un nouveau drone… Et nous reprenons rapidement l’avion, direction Cusco cette fois!

Jour 1: Arrivée à Cusco

Masques et visières

Ici au Pérou, pour prendre les transports en commun, c’est masques et visières obligatoires! Nous avions été prévenus par un voyageur, nous en avions donc acheté à Quito pour 1,5$.
On a la classe !!

Je vous avoue que c’est pas super confortable… Si vous avez déjà du mal à respirer dans un masque, imaginez que vous rajouter une vitre devant qui empêche le renouvellement de l’air… Heureusement que ce n’est que dans les transports en commun.

Nous arrivons sans encombre à Cusco. Nous avons utilisé la société VivaAir, un lowcost péruvien. Outre le fait que l’avion en est réduit à son plus simple appareil, tout se passe bien. Pas de regrets!

Arrivée à La Maison – Cusco

Une fois arrivés à Cusco, nous prenons un taxi direction notre logement qui se trouve au centre historique.

Cet hôtel porte parfaitement son nom. La Maison. Elle est tenue par un couple, Claire et Juan. Claire est française, son mari Péruvien qui a fait ses études de guide en France. Autant vous dire qu’on se sent directement comme à la maison!

En plus, quand nous arrivons nous sommes accueillis par une autre famille qui fait un tour du monde (Tony, Olessia et leurs 2 enfants). Ils ont deux garçons, à peu près de l’âge de Raphaël. En voilà qui est content, il va pouvoir jouer avec eux!!

Nous papotons voyage, galères Covid, itinéraires, école des enfants, équipements…. Du côté des enfants, très vite ils s’entendent bien et trouvent un centre d’intérêt: les jeux vidéos bien sûr!

On continue la soirée par discuter avec Juan et organiser les prochains jours: visite de sites archéologiques, réservation des entrées, du train pour le Macchu Pichu, hôtels…

Manger chez des français à Cusco

Ce jour là, nous allons manger midi et soir dans des restaurants tenus par des Français. A croire que le centre historique est un repère de français!

La Bo’M

Le midi, nous accompagnons Tony et sa famille à La Bo’M, une crêperie qui se trouve juste à côté de La Maison. Nous y passons un excellent moment, le décor est familial et sympathique, et les crêpes excellentes. Nous y sommes allés 2 fois…
On recommande! Et si jamais il n’y a plus de place chez Claire et Juan, La Bo’M fait également logement!
Ca nous fait bizarre de parler français avec la propriétaire… Depuis combien de temps n’avons nous pas parlé français dans un restaurant??

Chakruna Native Burger

Le soir, nous allons au Chakruna Native Burger, également tenu par des française. Quel plaisir que de commander des burgers en français… On ne s’en lasse pas!

Mais également quel plaisir de les manger! Des burgers faits maison, avec de la viande de boeuf ou d’alapagas, accompagnés de frites maisons faites à l’aide de 4 types de pommes de terre péruviennes…

On recommande à fond, ne pas aller au Chakruna quand on est à Cusco, ça devrait être interdit!! On y est allés 3 fois en tout!!

Jour 2: Visite de sites archéologiques

Aujourd’hui, nous partons en compagnie de Juan visiter nos premiers sites archéologiques

Puka Pukara

Nous prenons le bus pour Puka Pukara, qui se trouve au Nord de Cusco. Après quelques minutes de transports en commun (avec nos belles visières, Of Course!), nous arrivons sur le site.

A l’arrivée, contrôle des réservations. Première demande de vérification de l’âge de Raphaël… Et oui, au Pérou les enfants de moins de 12 ans ne sont pas censés sortir plus de 1h par jour… Et donc ne sont pas censés rentrer se balader sur les sites historiques!!

On mise sur le fait que Raphaël est grand, et qu’il a bientôt 12 ans (dans 6 mois). Mais la discussion est difficile entre Juan et la dame de l’entrée… Je commence à me dire que ça va être compliqué. Finalement elle accepte, en nous faisant promettre qu’on ne dira rien sur les autres site.

Juan nous fait visiter le site, et nous explique différents aspect du lieu. C’est un lieu sacré pour les Quechuas (ancien peuple inca): on peut le constater par sa double porte. En effet, si le lieu n’est pas sacré, les portes ont des murs simples. Ici, il y a des pierres qui forment un second niveau dans la porte, ce qui souligne son caractère sacré.
Il vous faudra d’ailleurs vous purifier de l’intérieur et de l’extérieur avant d’y pénétrer à l’aide de fontaines placées devant le lieu.

Nous observons les murs de pierre antisismiques: un empilement en forme de marguerites, avec une petite pierre au centre et des grosses autour. Ainsi, lors des tremblement de terre, les grosses pierres viennent compresser la petite, ce qui évite les effondrements.

Pour les offrandes, si vous souhaitez remercier la Nature, il faut enterrer les offrandes. Si vous souhaitez demander quelque chose à la Nature, il faut brûler l’offrande dans un trou comme celui ci dessous. Ainsi, l’animal le plus respecté des Quechuas, le condor, viendra chercher la fumée pour la transmettre au Soleil, au Ciel, aux Montagnes…

Le peuple Quechua n’avait pas de religion comme on l’entends. Ils n’avaient pas de dieux. Par contre, il avaient un respect profond de la Nature. Lorsqu’ils s’installaient quelque part, ils s’adaptaient à la Nature environnante. C’est ainsi qu’ils adaptaient leurs murs aux roches déjà sur place au lieu de tout détruire…

N’avons nous pas des leçons à prendre des Quechuas?

Tambomachay

2e site pour cette matinée, Tambomachay. Et 2e vérification de l’âge… Cette fois ça passe plus rapidement. Mais nous devons de nouveau rien dire.

Juan nous explique la belle histoire de ce lieu. Egalement un lieu sacré, il représente la vie de l’Homme: première étape, il devient adolescent. A ce moment, il cherche la femme qui sera sa compagne. Une fois trouvée, il feront à 2 une famille. Les Quechuas ont un profond respect de la dualité Homme-Femme.

C’est ainsi que ce lieu a été bâti. Une source d’eau est emmené vers une fontaine. A la descente de l’eau dans cette fontaine, l’homme devient adolescent.
L’eau arrive dans un bac. Là elle se sépare en deux: l’homme a rencontré sa compagne.
En bas de ces deux fontaines, ils se rejoignent. Ils descendent, dans un long chemin, pour finir dans une fontaine finale: la famille. Les deux fontaines ne forment plus qu’une.

C’est beau non?

Les vêtements en Alpagas

Pas loin de Tampumachay, Juan nous emmène voir une petite boutique de vêtements en alpagas. La particularité de ce lieu, c’est qu’ils fabriquent des vêtements en 100% laine d’alapagas.

La plupart du temps, sur les marchés vous trouvez des vêtements en Alapagas, mais c’est en fait de la laine mélangé à du synthétique. Elle nous explique comment les reconnaître : les 100% sont froids au toucher, c’est vraiment étonnant! Il y a aussi la solution de brûler un peu le fil: celui en synthétique devient dur, alors que le 100% devient cendres en frottant et sent le cochon grillé!!

Autre chose étonnante: le vêtement en 100% alpaga va être idéal pour le froid, mais également quand il fait chaud: il régule la température. Alors que celui mélangé avec du synthétique ne sera bon que quand il fait chaud.

Enfin, le bon vêtement 100% alpaga est fait avec de la laine de jeunes alapagas: la laine des adultes devient piquante si elle n’est pas mélangée avec du synthétique.

Un magnifique endroit si vous voulez des vêtements de qualité. Certes plus chers, à laver en délicat avec du shampooing (pas de lessive, vous risquez d’enlever le côté doux avec les détergents) mais tellement agréables…

Q’enqo

Au départ, nous avions prévu de descendre en marchant jusque Q’enqo. Mais Raphaël présent des signes de fatigue: il a mal depuis quelques temps en haut des poumons. L’altitude peut être… Il a l’air de vraiment souffrir.

Nous redescendons donc en bus vers le dernier site archéologique de la journée. Cette fois Juan n’est pas avec nous, il rentre directement: le site n’est pas très grand, nous pouvons le visiter seul.

Et effectivement son intérêt premier est la vue sur Cusco…

Nous sommes arrivés à y entrer avec Raphaël malgré l’absence de Juan et notre espagnol moyen: à l’entrée la personne a été compréhensive. Il a bientôt 12 ans et il n’y a pas grand monde sur le site: c’est ok, mais vous dites rien hein?

Le Christ Blanc

Enfin, avant de redescendre à l’hôtel, nous passons voir rapidement le Christ Blanc. Rien de bien extraordinaire, mais comme d’habitude la vue est très chouette.

Pour rejoindre l’hôtel, nous empruntons des escaliers… Raides, et longs, on a fait travailler nos mollets!

Jour 3: La Montagne Palcoyo

Au départ, nous avions prévu d’aller au dernier site archéologique proche de Cusco: Saksaywaman, mais il n’y avait pas de place pour la veille.

Mais quand la famille avec qui nous cohabitons à l’hôtel a commencé à préparer leur sortie pour la montagne des 7 couleurs (la montagne Palcoyo), nous avons accepté avec joie de partager le transport avec eux.

C’est ainsi que nous partons à 5:00 du matin avec Tony, Oldessa et leurs enfants, ainsi que Ronald, un Belge également présent avec nous à l’hôtel.

Il a plut toute la nuit, et ce matin il fait encore très gris. Sur la route, les nuages sont encore là, très présents. Nous somnolons un peu tous dans le van… Au bout de 2:00 environ de route, nous arrivons sur le chemin qui nous permettra d’accéder à la montagne. Mais il nous faudra encore passer 2 contrôles, une désinfection (de nous et de l’intérieur du véhicule, à coup de produit sentant fortement la Javel…), et surtout une heure de conduite avec des moments rock and roll dans la boue!

C’est soulagés que nous arrivons sur place. Le ciel est très couvert, et il fait bien frais!! Heureusement que j’avais pris en dernière minute nos gants et caches-cou… En même temps on est à 5000m!!

Mais malgré tout, nous déambulons sur les chemins alentours pour aller voir les couleurs si particulières de cette montagne. Nous devons parfois attendre que les nuages se dispersent, mais quelle beauté… La nature ne cessera de nous surprendre!!

Après plusieurs heures de balade et de contemplation, nous retournons au van, frigorifiés mais heureux. Une bonne nuit nous attends!

Jour 4: Visite du centre historique de Cusco

Aujourd’hui, on y va plus tranquille. On se balade dans le centre historique de Cusco.

Nous commençons par la Siete Culebras (la rue aux serpents). C’est une petite ruelle, avec des gravures en forme de serpents sur les pierres. Le serpent fait partie des animaux vénérés par les Quechuas, avec le condor et le puma.

Puis, nous continuons vers la Plaza de Armas, entourée de la Cathédrale Notre Dame de l’Assomption et l’église Compania de Jesus.

Une fois le tour fait, on croise une manifestation. Normalement, il vaut mieux éviter les attroupements, mais celui ci est particulier: ce sont tous les artistes de la ville qui manifestent pour une réactivation de l’art au Pérou. Et oui, il n’y a pas qu’en France que les musiciens, peintres et autres artistes ne peuvent plus vivre de leur art… Du coup, toute une fanfare se balade dans la rue!

Nous finissons notre balade par la rue avec la fameuse pierre aux 12 angles. Pour éviter que les murs ne tombent en cas de séismes, les Quechuas taillaient leurs pierres pour qu’elles s’encastrent parfaitement l’une dans l’autre. Résultat, une des pierres a 12 coins!

Jours 5-6-7: la vallée sacrée et le Machu Picchu

Pour ces trois jours, nous prenons la direction vers le temps fort de ce séjour: les sites archéologiques de la vallée sacrée.
Voir ICI l’article complet !

Jour 8: Repos !

Après toutes ces aventures, on se pose un peu. On va faire des courses au marché, on prépare la suite de notre trip péruvien, on publie notre article sur le Machu Picchu, on fait l’école… Tranquille!

Jour 9: Saksaywaman et le musée d’histoire régional de Cusco

Aujourd’hui est une journée tranquille également. Après le petit déjeuner et l’école de Raphaël, nous nous dirigeons vers Saksaywaman, un dernier site archéologique.

Le chemin pour y accéder monte, monte… On fait chauffer les cuisses!
Nous passons le point de contrôle, la prise de température, et entrons enfin sur le site.

La balade est sympathique entre les murs et les jolis points de vue, même si nous n’avons pas de guide cette fois.

L’après midi, nous prenons la direction de musée d’histoire régionale. Désolé pas de photos à vous partager: les photos sont interdites.

Sincèrement nous restons sur notre faim. La première partie est plus chouette, avec des objets retrouvés sur les sites archéologiques datant d’avant l’arrivée des espagnols.

La seconde partie commence par plusieurs tableaux religieux, puis sur les espagnols une fois sur place. Soit notre espagnol est particulièrement mauvais, soit ils ne détaillent pas vraiment comment s’est passé la conquête hispanique… Et franchement cette fois je vote pour la seconde raison. Quelques tableaux montrent le côté sanglant de leur invasion, mais on aurait aimé plus d’explications…

Jour 10: Préparation et sacs à dos

Pour ce dernier jour, les joies du voyage au long court s’offrent à nous…
Préparation des sacs à dos, enregistrements sur le prochain vol, école de Raphaël, blog…
Nous en profitons également pour appeler nos familles, et ça, ça fait du bien!

Demain, nous prenons notre avion pour revenir à Lima, et enchaînons directement avec un bus direction Chachapoyas, dans le Nord du pays. 23h de bus… Force et Honneur!!

Informations pratiques

Logement: nous ne pouvons que vous recommander très fortement La Maison. En plus d’être un lieu convivial et plein de rencontres, Juan et Claire sont incroyablement accueillant. Les chambres sont spacieuses et confortables.

Visite des sites archéologiques: Pour le Machu Picchu, la réservation se fait ICI, que ce soit en temps de Covid ou pas. Attention, il faut réserver en avance, les places partent vite!!
Pour les autres sites, rendez vous ICI.
Certaines personnes ont apparemment du mal à réserver sur le site, ça ne fonctionne pas toujours (ça fait une page d’erreur). Nous n’avons eu aucun soucis de notre côté pour aucun des sites. Pour info, nous le faisons via un mac portable, avec Google Chrome. Mais je suis pas sûre que ça joue, car d’autres ont eu des problème sur Google Chrome également.

Sinon, prenez un guide, vraiment. Quitte à ne pas tous les faire (surtout quand ça sera de nouveau payant!!), sélectionnez en 3-4 max, mais profitez en pleinement avec les explications d’un guide. Sinon, à part des tas de pierres, vous n’allez pas comprendre grand chose.

Les montagnes colorées: ils y en a 2 dans la région de Cusco: Palcoyo et Vinicunca. Nous avons visité Palcoyo car elle est plus facile d’accès malgré une route plus longue. Vinicunca demande une marche de 2h à près de 5000m…

Budget pour 10 jours à Cusco et dans la vallée sacrée

Transports:

Vol aller retour Lima – Cusco: 323,44€ pour 3

Taxi aéroport – centre historique: 20 soles

Bus centre historique – Puka Pukara: 2 soles/p

Bus Tambomachay – Q’enqo: 2 soles/p

Chauffeur à la journée: 200 soles

Train Machu Picchu: 280$ pour 3 (attention, prix spécial Covid)

Bus aller retour Agua Calientes – Machu Picchu: 20$/p

Activités

Sortie Montagne Palcoyo: 10 soles/p pour l’entrée + 169 soles pour le chauffeur (nous avons partagé les frais du chauffeur, au total c’est 450 soles)

Guide Machu Picchu: 110$

Guide pour une journée (Ollantaytambo et Pisac): 80$

Entrée salines de Maras: 10 soles/p

Logements:

Logement à Aguas Calientes: 100 soles

Hôtel Ollantaytambo: 91 soles

La Maison Cusco: 45 soles/nuit

Repas:

Petits déjeuners à La Maison: 5 soles/p/petit déjeuner

Burgers au Chakruna Native Burger: compter 12-16 soles/p

Crêpes à La Bohème: compter 25-30 soles/p

Repas au Apu Ausangate (Ollantaytambo): 35 soles/p

Restaurant le midi à Aguas Calientes: compter 33 soles/p dans un petit restaurant

Courses dans les marchés: très peu cher, compter 1,80 soles pour un sachet de pâtes, 1-2 soles pour un lot de légumes…
Pour un repas tout fait sur un des stands, compter 10 soles/p (mais n’hésitez pas à prendre 2 plats pour 3 par exemple).

A savoir, en temps normal les sites de la vallée sacrée sont payants… Nous avons eu la chance de les visiter gratuitement (c’est le cas jusqu’au 31 Décembre 2020)

2 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :