Quito: 4 jours pour s’organiser et découvrir

Notre arrivée à Quito nous a réservé quelques surprises (voir article précédent), mais d’autres ont suivi.
Quito étant notre première destination réellement en mode voyageur autour du monde (la Polynésie était organisé par une agence, c’est quand même plus facile), nous avons essuyé quelques plâtres…

Mais rien de bien méchant, nous avons appris nos leçons, et avons profité de la capitale Equatorienne!

Jour 1: arrivée à Quito

Nous arrivons à Quito en plein milieu de la nuit. Comme je l’indiquais sur l’article concernant notre transfert entre Los Angeles et Quito, nous n’avons pas eu à faire le test PCR à l’arrivée comme prévu.

Les tests PCR

On pourrait penser que c’est super, car nous économisons un test. Le problème, c’est que nous avons prévu de partir aux Galapagos deux jours plus tard. Or, pour y rentrer, il faut un test PCR de moins de 96h. Nous voulions profiter du test de l’aéroport… Le vol est déjà réservé, nous n’avons donc pas trop le choix: nous devons faire un test dans la foulée.

Une fois les affaires posées à l’hôtel (Ibis Quito), nous nous reposons. Puis, nous allons directement faire nos tests. Nous avions pris rendez vous via le site du Dr Albuja, qui nous avait été recommandé par un voyageur/lecteur (merci à lui encore une fois!).

Nous sommes vendredi matin, il nous promet de nous fournir nos résultats avec dimanche 8:00, notre vol vers les Galapagos étant Dimanche à 9:50!

Le Parc La Carolina

Une fois les tests faits, nous repartons direction l’hôtel. 30 min de marche chaque trajet quand même, autant en profiter pour passer dans des endroits sympas. Nous passons donc dans le Parc La Carolina.

C’est un très chouette parc, très grand, avec au Nord des équipements de sport: terrains de foot, de tennis… Et même une piste pour la course à pied! Au Sud, vous y trouvez un super point d’eau avec fontaines, pédalos, endroits pour se poser dans l’herbe… Il y a également un jardin botanique avec plantes locales de toutes sortes.

Mission laverie

En fin d’après midi, nous nous occupons à une des tâches basiques du voyageur au long court: trouver une laverie… Et oui, faut aussi s’en occuper! L’hôtel Ibis propose bien un service de laverie, mais le prix est au vêtement… Ca nous coûterai un bras: on a 2 sacs pleins!
Nous allons donc vers des laveries que nous avons repéré sur Maps et Maps.ME. 2 ont fermées, merci le Covid. La 3e qu’on teste est en fait un pressing. Pareil pour le 4e… Mais celui ci est une toute petite boutique. Je le sens bien de demander un lavage normal ici. On y va, et banco on tombe sur 2 femmes adorables, qui nous prend les 2 sacs pour 4$! Au poil! On les récupèrera le lendemain, bien pliés, tous doux, et qui sentent bon… Quand vous voyagez depuis maintenant un peu plus d’un mois, ça fait plaisir ^^

Jour 2: Mission carte Sim et retour au Parc

La carte Sim claro

Le 2e jour, nous nous mettons à la recherche d’un endroit où acheter une carte Sim locale. Il nous a été conseillé la marque Claro. Effectivement, ils proposent un forfait à 10$ pour 30 jours avec 8Go de Data.

Et là… Quelle galère! Nous ne sommes pas au centre, il n’y a donc pas vraiment de petite boutique dans les rues qui en vende. Nous avons repéré une agence sur nos cartes, on s’y dirige, mais la localisation est toujours très moyenne… On cherche, on demande, mais notre espagnol étant très moyen, on galère surtout!

On passe par un centre commercial absolument hallucinant, tout en spirales, où 80% sont des boutiques d’accessoires de téléphonie: des coques, des perches à selfies, des écouteurs, de la réparation… Incroyable d’avoir autant de petites boutiques qui font la même chose au même endroit!

Nous finissons enfin par avoir une bonne info, c’est dans un centre commercial juste en face. On est passés devant…

Nous nous pointons dans la boutique, nous, notre méconnaissance du fonctionnement local et notre espagnol plus que moyen. Heureusement que les personnes sur place étaient patientes et sympathiques…
Il faut savoir qu’en Equateur, peu de personne parlent vraiment anglais (sauf dans les points touristiques évidemment).
Du coup, on se débrouille comme on peut, avec notre traducteur sur le téléphone. On finit par sortir au bout d’une heure avec notre carte installée sur mon téléphone, qui fonctionne. Youpi!

Retour au Parc La Carolina

Dans le secteur de notre hôtel, il n’y a pas grand chose à visiter. Du coup, nous retournons au parc La Carolina. On se balade, faisons un tour de pédalo. Très chouette!

Nous voulions aller également au jardin botanique, mais malheureusement nous sommes arrivés juste après la fermeture…

Le retard des tests

Nous retournons à l’hôtel, en espérant avoir reçu nos tests PCR: le vol pour les Galapagos est le lendemain matin!
Comme vous vous en doutez, pas de résultats dans nos boîtes mail. Aie.
Nous attendons encore un peu, mais à 21h, nous décidons de décaler notre vol pour les Galapagos. Latam promet une modification sans frais, il suffit d’aller sur le site. Je vous le donne dans le mile: la modification en ligne n’est pas possible pour l’Equateur. Panique. Ils proposent de contacter une agence ou leur service client. Mais oui mais bien sûr, à 21h vous imaginez bien que personne ne réponds.

Nous finissons par valider la mission suivante: le lendemain, nous partons pour l’aéroport, avec nos affaires, en espérant recevoir les tests entre temps. Sinon, nous demanderons le report à l’agence de l’aéroport.

Jour 3: Mission aéroport et musées

Tôt le lendemain matin, nous fonçons donc à l’aéroport. Il est 7:00 quand nous nous pointons. Toujours pas de tests dans les boîtes mails.
Nous voulons aller à l’agence demander le report, mais nous nous heurtons à des agents de sécurité qui refusent de nous laisser passer avant l’ouverture des guichets. Ils ne comprennent pas (ou ne veulent pas comprendre) que nous ne voulons pas prendre l’avion, nous voulons le décaler!!
A 7:50, ils finissent par nous laisser passer. On tombe enfin sur quelqu’un qui parle un minimum anglais, on a l’impression qu’il gère tout ce qui touche au tourisme aux Galapagos. Il comprend enfin que nous avons bien compris que sans test PCR nous ne pourrons pas rentrer aux Galapagos, que justement nous ne voulons que changer nos vols. On est emmenés au guichet de Latam, et nous changeons nos vols pour Mardi. Par contre, nous payons 170€ de frais de modification alors que nos billets devaient être modifiables sans frais… Dans l’urgence on n’a pas cherché à comprendre, mais nous ferons un mail à Latam dans les prochains jours.

Visite de La Ciudad del Mundo

Une fois les billets modifiés, nous réservons un hôtel dans le centre historique de Quito pour le soir même et la nuit d’après. Si déjà nous devons attendre encore 2 jours avant de partir aux Galapagos, autant visiter le centre historique!

Nous prenons un taxi et direction l’Hostal Mediodia. C’est une ancienne maison coloniale, bien située. Nous y posons nos affaires puis prenons la direction de La Ciudad del Mundo à l’aide d’un Uber. Première fois que nous utilisons cette application de taxi entre particuliers, c’est nickel!

La Ciudad del Mundo regroupe quelques bâtiments avec des expériences sur la ligne de l’équateur, et des explications sur des points typiques du pays: le chocolat, des maisons traditionnelles, etc. C’est très touristique, et sincèrement nous avons été un peu déçu. A cause du Covid, ils ont fermé des activités intéressantes, comme le planétarium, mais le tarif est resté le même: 5$/adulte et 2,5$ par enfant! C’était sympa, mais on ressort avec un goût de trop cher pour ce que c’est. Avec toutes les activités ouvertes, pourquoi pas, mais là c’est light pour le prix.

Le musée Initian

Par contre celui ci, qui est juste à côté, vaut le déplacement. C’est un beau musée, en extérieur, qui explique énormément de choses sur l’histoire du pays, ses ethnies, et proposent plein d’expériences en rapport avec la ligne de l’équateur.
Nous étions avec une guide qui parlait anglais. Elle nous a laissé le temps de tout traduire à Raphaël, et était vraiment très intéressante. Nous avons adoré!

A savoir: la vraie ligne de l’équateur n’est pas celle placée sur La Ciudad del Mundo, mais celle du musée Initian. En fait, les premiers à l’avoir placé l’avait effectivement mise sur celle de La Ciudad del Mundo. Mais avec les nouvelles technologies, plus précises, ils se sont rendus compte qu’elle est en fait dans le musée Initian… Et effectivement, quand vous faites les expériences, notamment sur l’effet Coriolis, vous voyez bien que la ligne est au musée Initian.

Nous rentrons fatigués, mais finalement heureux de cette journée. Surtout que cerise sur le gâteau: nous avons enfin nos résultats, et nous sommes tous les 3 négatifs! C’est bon, mardi nous partirons enfin pour les Galapagos!

Jour 4: Visite du centre historique

Après un bon petit déjeuner dans une petite boutique à côté de notre hôtel (et l’école de Raphaël aussi ^^), nous partons en fin de matinée pour visiter le centre historique.

La basilique nationale de Voto (Basilica del Voto Nacional)

Première étape, la Basilica del Voto Nacional de Quito. Cette basilique en impose par sa taille: 140m de long, 115m de haut.
Dans différents articles trouvés sur internet, je m’étais noté que l’intérieur ne valait pas les 2$ à payer à l’entrée. Raphaël avait pourtant envie d’aller y jeter un coup d’oeil, il y est donc allé avec Stéphane (moi et les églises, ça fait déjà deux, mais si en plus elles ne sont pas spécialement remarquables…). Ils ont apprécié la visite même si c’était rapide, donc je serais plutôt à dire à faire si vous aimez visiter ce type de monument.

De l’autre côté de la basilique, il y a une autre entrée, qui permet elle de rentrer dans les tours pour y voir de superbes panoramas sur la ville. Vous passez même à l’intérieur de l’horloge.

Là aussi j’avais lu également sur le net qu’il y a un ascenseur, et qu’il ne faut pas hésiter à l’utiliser car sinon la montée est raide et passe par une passerelle étroite. Bien nous en a pris! Car après l’ascenseur, il y a des escaliers (raides, effectivement). Après l’escalier, il y en a un autre, encore plus raide et très étroit, en colimaçon, qui monte jusqu’en haut de la première tour.
Le panorama y est vraiment chouette !

Une fois redescendus, nous nous sommes dirigés vers la seconde tour. La montée est plus sportive, à l’aide d’échelles. Mais nous ne regrettons pas (Stéphane et moi, Raphaël a voulu rester en bas)!

Enfin, entre les deux tours, nous accédons à la rosace, magnifique.

Une belle visite, que nous conseillons chaudement. Une fois en bas de l’église, nous constatons que l’orage que nous avions vu s’annoncer a pris forme, et une pluie dense commence à tomber. Nous filons à toute vitesse dans un tout petit restaurant en face de la basilique (la K’feteria). Très vite, l’orage gonfle, et des grêlons se mettent à tomber! A la fin de notre repas, le sol en sera recouvert, l’eau coule le long des routes. Les voitures ont du mal à monter, ça glisse! Incroyable.

Independance Square et le Palais du Gouvernement

Avant de continuer, nous retournons à l’hôtel chercher de quoi nous protéger. C’est que la température a fortement chuté, et la pluie en rajoute une couche.

Une fois équipés, nous nous dirigeons vers la Plaza Grande (Independance Square) et le palais du Gouvernement. Une jolie place, mais nous nous attardons pas. Ca doit être plus sympa sans la pluie!

La Campania de Jesus, le couvent St François et la Plaza San Francisco

Nous nous dirigeons ensuite vers la Campania de Jesus. Normalement, c’est église se visite, car elle est particulièrement bien décorée. Malheureusement, une fois devant, nous voyons qu’elle est fermée. Le Covid, certainement…

Du coup nous allons vers la Plaza San Francisco et le couvent qui est juste à côté. La place est belle, avec un superbe point de vue sur la Pancillo (une grande statue d’une vierge ailée située en hauteur de la ville).

Le couvent est également réputé pour ses belles décorations en feuilles d’or. Nous le visitons (l’entrée est gratuite en plus). Effectivement, l’intérieur est beau, même si vous l’aurez compris je ne suis pas très sensible à l’art religieux… Donc si même moi j’ai apprécié le décor, c’est que c’est particulier! Je n’ai pas de photo à vous montrer: elles sont interdites dans le couvent, ce que je comprends complètement.

La Panecillo (la vierge ailée)

A la sortie du couvent, il nous reste du temps. Je commande donc un Uber, pour nous emmener voir la Panecillo. Non seulement à pied il aurait fallu marcher une heure en montée raide, mais en plus il est déconseillé d’y monter à pied car la route traverse un quartier qui n’est pas très recommandé.

Une fois en haut, nous observons le panorama, qui est superbe malgré les nuages. Malheureusement, nous ne pourrons monter dans la statue comme nous l’avions prévu: c’est fermé… Encore une attaque du Covid!
Il y a d’ailleurs des petites boutiques de souvenirs à côté, il devait en avoir que 5-6 d’ouvertes alors qu’il y a une vingtaines de chalets de prévus… On a vraiment ressenti ici l’impact de la pandémie sur le commerce alentour. Triste à voir.

Une fois notre petite balade finie, nous reprenons un Uber pour retourner à notre hôtel. Un dernier plaisir, nous recevons le « salvoconducto », un document obligatoire pour entrer aux Galapagos (en plus des tests PCR) par mail. C’est bon, nous avons tout ce qui faut pour partir aux Galapagos demain matin!!

Informations pratiques:

Logement: si vous voulez réserver à l’hôtel Ibis de Quito, réservez par Booking, les prix sont moins chers qu’en direct!
Il est bien pour se reposer d’un long voyage, mais pour visiter ce n’est pas le meilleur emplacement: il est loin du centre. Il faut donc prendre un taxi pour aller dans le centre, qui coûte environ 30$ par trajet!

Jardin botanique du Parc La Carolina: attention aux heures d’ouvertures ! En ce moment c’est 10:00-15:00 du vendredi au dimanche… C’est court!

Laverie à Quito: n’hésitez pas à rentrer dans les « lavenderia », des pressings. Ils peuvent parfois vous laver le linge dans une machine classique!

Basilica del Voto Nacional: on recommande vraiment la montée dans les tours. Mais attention à ceux qui ont le vertige! Particulièrement pour la 2e tour, où on monte plus par des échelles que par des escaliers… L’accès y est d’ailleurs interdit aux moins de 8 ans.
L’accès à la 2e tour se fait en traversant la boutique qui se trouve avant le 2e escalier en colimaçon.

Galapagos: pour y entrer, test obligatoire de moins de 96h + un salvoconducto. Ce document est émis par le ministère du tourisme et est demandé par l’hôtel qui vous accueille aux Galapagos. Nous avons eu le document en 24 heures.
PS: ne croyez pas l’ambassade de France à Quito, qui vous dit que ce n’est plus nécessaire! Je vous l’assure, à ce jour, ça l’est! Heureusement qu’ils nous l’ont dit quand on est allés à l’aéroport changer notre vol… J’imagine que sinon notre hôtel nous l’aurait de toute façon dit, mais quand même… Pas agréable de se rendre compte que l’ambassade n’a pas donné la bonne info!

Budget pour 4 jours à Quito:

Taxi vers et depuis l’aéroport: 25$. En utilisant celui de l’hôtel Ibis de Quito, nous l’avons eu pour 20$, mais ce n’est pas un officiel.

Uber centre <-> La Ciudad del Mundo: 12$ le trajet

Uber Plaza San Francisco -> Panecillo: 2$

Uber Panecillo -> hôtel: 2,45$

Hôtel Ibis Quito: 131€ pour 3 nuits

Hôtel Hostal Mediodia: 37,04$ pour 2 nuits

Tests PCR chez Dr Albuja: 64$ par personne

Carte Sim Claro: 5$ la carte + 10$ pour le forfait 8Go pour 30 jours

Pédalo: 4,90$ pour 2 adultes et un enfant

Ciudad del Mundo: 5$/adulte + 2,5$/enfant

Musée Initian: 12$ pour 2 adultes et 1 enfant

Entrée à la basilique nationale del Voto: 2$/adulte (gratuite pour les enfants)

Entrée à la basilique pour monter dans les tours: 2$/personne

Repas: comptez 2-3$ pour un petit déjeuner, et nous avons mangé pour 3$ chacun le soir le midi et le soir… A chaque fois dans des petites boutiques qui ont pignon sur rue, et en se partageant les repas (2 pour 3, ça suffit largement, nous avons même une fois pris juste un plat et une soupe pour 3!)

Impression des documents pour les Galapagos (PCR et Salvoconducto): 0,75$ dans une boutique qui fait impressions, copies, etc.

4 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :