Pérou: on y est !

Lima

Après la Polynésie, puis l’Equateur, nous prenons la direction du Pérou. En temps normal, je ne ferais pas un article juste pour dire ça…
Mais en temps de Covid, chaque passage de frontière est une aventure ! Papiers, tests PCR, billets de sortie de territoire… Une vraie mission!

Le formulaire de l’immigration

Première étape pour pouvoir rentrer au Pérou: remplir le formulaire de l’immigration 72h avant l’arrivée. C’est un document à remplir sur un site internet avec quelques infos: passeport, éventuellement symptômes…

Le truc le plus fun avec ce formulaire, c’est qu’ils vous demandent votre adresse pour la quarantaine. Sauf que venant d’Equateur, vous n’êtes pas soumis à quarantaine…
Bon ben on renseigne l’hôtel à Cusco, c’est là où on sera le plus longtemps après le vol (on ne reste que 2 nuits à Cusco).

La grande question pour cette partie a été: on renseigne un formulaire pour toute la famille (il est possible de déclarer des membres de la famille accompagnant celui qui fait le formulaire), ou il faut en faire un pour chacun membre de la famille??

On prend l’option d’un seul formulaire pour tout le monde: pourquoi avoir mis la possibilité de déclarer des membres de la famille sinon?
Au final, c’est ok. 2 fois on nous a demandé les autres formulaires, mais en montrant qu’on a déclaré les autres membres à la fin, ils s’excusent et nous disent « ah oui désolé j’avais pas vu ». Donc en gros, je pense que la plupart des gens font un formulaire par personne, mais il est fait pour qu’on puisse en faire qu’un pour tout le monde.

Les tests PCR

Pour rentrer au Pérou, il faut faire un test PCR de moins de 72h avant le départ de l’avion. Nous les avions faits à Quito (voir les infos ICI).

Avec nos trois tests négatifs imprimés, aucun soucis à l’horizon. Ils vérifient la date, les noms, que ce soit bien signé par le laboratoire, et que ce soit négatif.

A savoir que normalement, les enfants de moins de 12 ans n’ont pas besoin de faire un test PCR.
Nous l’avons fait faire à Raphaël histoire de ne pas avoir de soucis. En effet, un autre voyageur m’a indiqué que pour lui ça a coincé: il avait fait faire un test sanguin à ses enfants. Au final il a réussi à passer, mais ça a beaucoup discuté à la frontière… Suite à ce message (merci Christophe pour l’info), nous avons définitivement décidé de lui faire faire un test PCR. Sans regret.

Les billets de sortie de territoire

Pour entrer au Pérou, il faut prouver que vous allez en ressortir. C’était déjà le cas avant le Covid, mais pas forcément vérifié par le personnel de l’aéroport.
Par contre avec le Covid, ils sont devenus beaucoup plus pointilleux. Le même voyageur (encore merci Christophe) m’a alerté sur ce point.

Les billets de sortie du territoire sont un vrai problème pour des voyageurs au long court comme nous. Pour la simple et bonne raison que nous ne savons pas quand nous allons vouloir sortir du territoire! On le sait à peu près, mais l’avantage de voyager pendant un an, c’est bien de prendre son temps… Et prendre un billet de sortie oblige à respecter un timing plutôt strict.

Au départ, on pensait utiliser le site Bestonward. C’est un site qui permet pour quelques euros d’avoir une réservation de ticket. Cette réservation s’annule au bout de 48h.
Ainsi, vous arrivez à l’aéroport avec une réservation de billet, qui « prouve » votre intention de sortir du territoire. Ca ressemble vraiment à de vrais billets, que vous avez acheté normalement, mais la différence c’est que c’est une réservation: elle ne sera jamais finalisée.

A l’aéroport, ils peuvent voir la différence: il y a quelques chiffres en moins sur le numéro du billet. Et en cherchant bien dans leurs logiciels, ils peuvent voir que ce n’est qu’une réservation.
D’après le site du tourdumondiste, la plupart du temps ça convient. Mais en période de Covid, est ce que ça fonctionne toujours?? Telle est la question…

C’est ainsi que suite au message de Christophe, nous avons décidé de prendre de vrais billets. On s’est cassé la tête pour savoir quand prendre ces billets. On savait déjà où nous voulions aller après (et franchement ça c’est déjà bien!): la Bolivie. Nous avons finalement opté pour le 31 Décembre, ce sont principalement les prix et les horaires qui ont validé cette date (après le 31 décembre, il faut soit décoller à 00:05, soit payer très cher le billet!).

Nous voilà donc en possession des billets de sortie: le 31 Décembre nous partirons pour la Bolivie! Drôle de nouvel an!

Notre arrivée au Pérou

Trop facile!

C’est avec tous ces papiers que nous sommes arrivés. Tout s’est très bien passé, que ce soit du coté Equatorien ou Péruvien, ou même à l’escale au Panama.
Et oui, en ce moment le moins cher c’est de faire une escale au Panama… Rien de logique en terme de distance, mais je me dit que ça doit être plus logique ça que de faire voler des avions à moitié vides.
Nous sommes partis avec Copa Airlines.

Arrivée avant le couvre feu…

Notre avion Panama-Lima avait du retard, 40min environ. C’était tout juste, car à Lima il y a un couvre feu à partir de 23h jusque 4h du matin. Nous sommes partis de l’aéroport avec notre hôte à 22:50, heureusement l’hôtel n’était qu’à 15min de là!

2 nuits à Lima

Nous passons donc 2 nuits à Lima chez Denis au Chakana Hôtel (conseillé par une française d’Arequipa, merci Vérane!). Nous en profitons pour acheter notre carte SIM locale et… un drone!!

Et oui, suite au vol de notre drone sur la route du Quilotoa, nous avons réfléchi. Rachat ou pas rachat? Nous avons donc finalement décidé d’en reprendre un pour plusieurs raisons.

  • Premièrement, nous ne sommes qu’au début de notre voyage, tellement d’autres endroits peuvent encore être filmés… A chacun de ses endroits ça aurait été un coup dur.
  • Deuxièmement, nous pouvons nous le permettre financièrement. Nous respectons pour le moment nos budgets, et nous avions prévu de la marge. Le rachat d’un drone ne plomberait donc pas notre voyage.
  • Enfin, un nouveau modèle chez DJI est sortit: le Mavic Mini 2. Plus léger, il pèse 290g. Ce qui lui permet d’être en dessous de la limite autorisée par la future loi française. En effet, bientôt il ne sera plus possible de voler en France avec un drone qui fait plus de 300g sans permis… Cet achat sera donc pour du long terme, nous pourrons toujours l’utiliser après le voyage.

Nous voici donc à nouveau équipés entièrement (et cette fois on compte bien le surveiller d’encore plus près). Demain, décollage pour Cusco. Nous y resterons 10 jours.
En espérant que Raphaël puisse aller au Macchu Pichu (normalement les enfants de moins de 12 ans n’ont pas le droit de sortir plus de 1 heure par jour au Pérou… Il a 11 ans et demi…). Croisez les doigts pour nous!!

9 commentaires

    1. Merci!! Oui je suis sure qu’on va se plaire la bas.
      Et pour le macchu pichu, j’espère vraiment que raphael puisse rentrer. Il a vraiment envie de le voir!!

      1. Un conseil, réservez rapidement vos billets pour l’entrée au Machu Pichu. Nous venons de prendre les nôtres et il n’y avait presque plus de dispo avant le 23 décembre !

        1. Ils sont déjà réservés! Effectivement on avait vu que les places sont vite prises… C’est d’ailleurs pour ça qu’on a commencé par cusco: pour ne pas arriver vers Noël ou ce sera encore pire!

  1. On croise tous les doigts disponibles de la maison !
    (Je demanderai demain aux voisins s’ils veulent participer 🙂 )

    En tous cas, bravo pour ton blog, visiblement il plait à tous.
    BigBiz

  2. Bonjour. Je suis français marié à une péruvienne. On souhaite aller au Pérou à noël voir sa famille qu’elle n’a pas vu depuis 3 ans. J’ai déjà les billets AF/KLM en passant par Amsterdam. Là je me renseigne (oui après coup) et apparemment ils n’acceptent que les ressortissants péruviens en provenance d’Europe. Pensez vous que ça peut passer pour moi étant le mari ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :