Les vaccins et les voyages

Alors, vaccinera ou vaccinera pas? Que l’on prévoit un voyage au long court ou des vacances de 2-3 semaines, la question des vaccins se pose toujours.

Il y a des pays dont certaines vaccinations sont obligatoires, comme le Kenya avec la fièvre jaune par exemple. Là, pas de questions à se poser.

Il est également nécessaire de vérifier que nos propres vaccins soient à jour. Pas question d’emmener avec nous des maladies parce que nous ne sommes pas vaccinés… Ça été le cas d’une famille qui a ramené la rougeole au Costa Rica, pays qui avait réussi à l’éradiquer depuis plusieurs années. Imaginez l’incident diplomatique, la vaccination d’urgence d’une centaine de personnes… Pas terrible.

Mais il y a également une belle liste de vaccins conseillés. Petit aperçu de ce qui nous attends…

Les vaccins conseillés

En fonction du pays (et de la zone) visitée, les vaccins conseillés ne sont pas les mêmes. Et je vais vous dire, les vaccins conseillés ne sont pas les mêmes en fonction de:

  • votre nationalité : les suisses ne conseillent pas la même chose que les français par exemple, allez comprendre…
  • du médecin généraliste
  • du centre de vaccination international
  • etc etc

Bref, tout le monde n’est pas franchement d’accord.
Malgré tout, pour avoir une première idée, vous pouvez aller sur le site du gouvernement donnant des conseils aux voyageurs. Pays par pays, le site vous indique quels vaccins seraient à faire.

Vous pouvez également vous renseigner sur le site de l’OMS qui, au milieu d’un grand nombre d’autres données, donne beaucoup d’informations sur les maladies.

L’idéal est ensuite d’aller dans un centre de vaccination international. Il y en a un peu partout en France. Un médecin va vous confirmer (ou non) les vaccins à faire. Certains demandent d’aller chez votre médecin généraliste, d’autres doivent obligatoirement être faits dans des centres spécialisés.

Dans notre cas, il nous a été conseillé:

  • Hépatite A
  • Fièvre typhoïde
  • Encéphalite japonaise
  • Rage
  • BCG pour Raphaël (le BCG n’étant plus obligatoire en France à présent)

Sacré cocktail.

Les vaccins: un choix personnel

La vaccination, c’est un sujet très complexe et qui suscite beaucoup de discussions entre les voyageurs. Entre les pro et les anti vaccins, c’est parfois tendu.
A mon sens, le choix est très personnel. Chaque personne doit prendre sa décision qui lui est propre. Plusieurs raisons peuvent faire basculer vers l’un ou l’autre des choix: tolérance aux vaccins, temps passé dans les zones à risques, calcul de risque, etc.
Je détaille ci dessous les différents vaccins qui nous ont été proposés et indique notre choix, mais celui ci est le nôtre et ne sera pas forcément celui de tous les voyageurs.

N’étant ni médecin ni spécialiste, je ne fais que retranscrire ce que j’ai lu. Mon article n’a aucune vocation médicale, il n’est ici qu’à titre de renseignements pour vous aider dans votre réflexion. Aucun site internet ne pourra remplacer l’avis d’un médecin.

L’Hépatite A

Qu’est ce que l’Hépatite A ?

L’Hépatite A est un virus qui attaque le foie et qui se transmet soit par contact, soit par aliments infectés.
Elle n’est que rarement grave. Il n’y a pas réellement de traitement, elle se soigne sans séquelles en quelques semaines.
Les symptômes ressemblent à ceux d’une gastro entérite ou d’une tourista: nausées, douleurs au ventre, fièvre, fatigue… A cela s’ajoute une jaunisse.
Plus vous êtes âgé (vous remarquerez que je n’ai pas dit vieux) plus le virus sera violent, il est donc d’autant plus recommandé pour les adultes que pour les enfants.

Le virus est présent dans un grand nombre de pays (et dans quasiment tout notre itinéraire):

Carte de l'Hépatite A - vaccins en Tour du Monde

La vaccination

Le vaccin se fait en une seule dose.
Il est plutôt facile de se le procurer, les médecins ont l’habitude de vacciner pour cette maladie.

Notre choix

Nous avons choisi de nous faire vacciner contre l’Hépatite A, pour nous éviter des désagréments pendant quelques semaines.
Même si la maladie n’est que rarement grave, son protocole de vaccination étant très simple nous avons décidé de suivre les conseils des médecins. D’autant plus que la vaccination permet d’être immunisé à vie, au moins nous serons tranquilles pour nos futurs voyages.

La fièvre typhoïde

Qu’est ce que la fièvre typhoïde?

La fièvre typhoïde est une maladie causée par des salmonelles. Les bactéries se développent dans le système digestif et causent une septicémie.
Les symptômes sont des problèmes digestifs (diarrhée, vomissements…), de la fièvre, un fort état de confusion…
Les salmonelles causant cette maladie se transmettent par contact et via les aliments.
Sans traitement, la fièvre typhoïde peut être grave, voire mortelle.

Elle se trouve principalement dans des pays où l’hygiène est précaire. Notre itinéraire nous amènera régulièrement sur ses traces.

Carte de la fièvre typhoïde - vaccins en Tour du Monde

La vaccination

La vaccination de la fièvre typhoïde se fait en une dose, minimum 15 jours avant le départ dans le pays à risques. Elle permet d’être immunisé durant 3 ans.
Les vaccins se trouvent facilement.

Par contre, la vaccination n’assure qu’une protection de 50 à 80%. Il faut donc impérativement continuer de respecter les mesures d’hygiène adéquates.

Notre choix

Nous nous sommes vaccinés contre la fièvre typhoïde. Le protocole est simple, la maladie peut être grave, et nous traversons de grandes zones à risques.

L’encéphalite japonaise

Qu’est ce que l’encéphalite japonaise?

L’encéphalite japonaise est transmise par les moustiques.
Elle est due à un virus, qui attaque les membranes qui entourent le cerveau.
Il n’y a pas de traitement. Le personnel médical ne peut que essayer de soulager les patients.

La plupart du temps, la maladie est bénigne, en causant uniquement des maux de tête et de la fièvre. Mais dans 1 cas sur 250, elle se transforme et devient grave, avec des possibilités de séquelles psychiatriques, neurologiques, voir de décès.

La maladie est transmise par une espèce bien particulière de moustiques (du genre Culex), qui se situe surtout dans les rizières inondées. A cela s’ajoute que le virus circule à l’aide des oiseaux et des porcs uniquement.
Le moustique Culex est actif entre le crépuscule et l’aube. C’est donc à ce moment là qu’il peut transmettre la maladie à l’homme.
Ainsi, pour être infecté, il faut être près d’une rizière inondée entre le crépuscule et l’aube, être piqué par un moustique Culex qui a lui même piqué un oiseau ou un porc infecté.
C’est pourquoi la transmission de cette maladie est rare chez le voyageur (risque estimé de 1/5.000 à 1/20.000 par semaine de séjour en zone infectée)

En France, le Haut Conseil de santé publique ne recommande pas la vaccination systématique. Dans notre cas, le centre de vaccination international nous a conseillé de nous faire vacciner.
La Belgique et la Suisse ne le recommande que aux personnes qui auront un contact prolongé avec les porcs (voyage en lieu isolé, agronomes, etc).

La zone concernée par ce virus est l’Asie du Sud Est:

Carte encéphalite japonaise - vaccins Tour du Monde

La vaccination

Pour se vacciner contre l’encéphalite japonaise, il est nécessaire de se rendre dans un centre de vaccination international.
Le protocole prévoit 2 doses de vaccination, à J0 et J28.
Chaque dose coûte 200€ (à vérifier auprès de plusieurs pharmacies).

Notre choix

Nous avons décidé de ne pas nous faire vacciner contre l’encéphalite japonaise.
Les conditions très particulières de transmission combinées au fait que nous avons déjà un programme lourd en vaccinations nous a poussé à prendre cette décision.
Dans le cas où nous nous trouvons dans une zone à risques (rizières inondées), nous utiliserons les moyens physiques de lutte contre les moustiques: vêtements longs, anti moustiques sur la peau et les vêtements, limiter les sorties du crépuscule à l’aube, moustiquaires…

La rage

Qu’est ce que la rage?

La rage est sûrement la maladie la plus connue de cette liste. Elle est d’origine virale, et transmise par la salive de l’animal porteur du virus lorsqu’il est en fin de maladie. Le risque est donc présent lors de morsures, griffures, léchage sur une muqueuse ou plaie…

Une fois les premiers signes déclarés, la rage est toujours mortelle. Elle touche au système nerveux, et perturbe son fonctionnement

En France, il n’y a plus de cas de rage.
Mais vous constaterez que dans beaucoup de pays, ce n’est pas le cas (seules les zones en vert n’ont plus de rage):

Carte de la rage - vaccins en Tour du Monde

Notre Tour du Monde incluant une bonne partie de l’Amérique du Sud et de l’Asie, nous allons traverser beaucoup de zones à risques.

La vaccination

Se faire vacciner en France contre la rage, ce n’est pas toujours simple.
Le corps médical a du mal à avoir les bonnes informations: il n’est pas courant de se faire vacciner contre la rage en France. Au moment où j’écrit cet article (Décembre 2019), il est possible de se faire vacciner pour la rage par son médecin traitant et les laboratoires disposent de vaccins. Il y a encore peu de temps, il y avait pénurie de vaccins, et la vaccination ne pouvait se faire que par les centres de vaccination internationaux. A vérifier donc, et par plusieurs sources.

La vaccination se fait en plusieurs fois. 3 doses sont injectées: à J0, J7 et J 28. Il faut donc prévoir un mois pour finaliser la vaccination. Il faut ainsi le prévoir à l’avance.

Enfin, comparez les prix des pharmacies! Chaque pharmacie est en droit d’appliquer son propre tarif. De plus, il y a 2 vaccins différents: le Rabipur et le Pasteur (qui ont la même efficacité). Ils n’ont pas du tout le même prix! Chez nous en Alsace, le Pasteur coûtait 54€ (la dose, donc 162€ par personne), quand le Rabipur coûte 100€ la dose (et donc 300€ par personne)!

Le protocole en cas de morsure

Si vous êtes mordu en étant vacciné, ça ne vous empêche pas d’aller faire un tour dans un hôpital. En effet, en cas de morsure, un rappel de vaccination doit être fait rapidement. Il faudra se refaire vacciner à hauteur de 2 doses sur 3 jours.

Si vous êtes mordu sans être vacciné, il faudra dans les plus brefs délais procéder au protocole de vaccination d’urgence: 3 vaccinations en 21 jours. Ce qui veut dire qu’il faut rester au même endroit pendant 21 jours pour avoir toutes les vaccinations. Pas simple pendant un voyage au long court…

Notre choix

Nous avons choisi de nous faire vacciner. Même si nous ferons attention à ne pas approcher de chiens, nous ne sommes pas à l’abri d’un animal qui (par définition) est imprévisible.

Le protocole en cas de morsure sans être vacciné nous a poussé également à choisir de nous faire vacciner. Devoir rester sur place pendant 21 jours à cause d’une morsure alors qu’on aurait pu l’éviter…

Le BCG (tuberculose)

Qu’est ce que la tuberculose?

La tuberculose est une maladie contagieuse causée par une bactérie. Elle est la première cause de mortalité d’origine infectieuse dans le monde (devant le Sida!).
Elle est surtout mortelle dans les pays pauvres par manque d’hôpitaux, une grande précarité, la dénutrition…
La tuberculose peut avoir différentes formes: pulmonaire (la plus fréquente), dans les ganglions, articulations…

Elle se trouve surtout en Afrique, Asie et un peu en Amérique du Sud:

Tuberculose (BCG) - vaccins Tour du Monde

La vaccination

Jusqu’en 2007, la vaccination contre la tuberculose était obligatoire en France via le vaccin appelé BCG. Ce n’est donc plus le cas.
De ce fait, seuls les centres de vaccination internationaux (ou centre anti tuberculeux) sont habilités à vacciner contre la tuberculose.

Notre choix

La vaccination étant obligatoire en France jusqu’en 2007, Stéphane et moi sommes déjà vaccinés. Il n’y a donc que Crapaud qui va devoir y passer!
Nous avons ainsi suivi les conseils des médecins.

Prévoir ses vaccinations

En fonction des vaccins que vous avez choisi de faire, il faudra prévoir de les faire en avance.
En effet, pas question de vous faire vacciner pour 5 maladies en même temps! Habituellement, 2 vaccinations pour 2 maladies différentes sont espacées d’au moins 15 jours.
Alors si en plus dans votre liste il y a la rage (qui a un protocole qui dure 1 mois), prévoyez de les faire en avance. Je conseille de commencer 6 mois avant le départ, car le temps de prendre rendez vous au centre de vaccination international, puis chez votre médecin traitant, fixer les rendez vous… Ce ne sera pas de trop.

2 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :