Costa Rica en un mois: Vidéo, itinéraire et budget

Notre trip d’un mois au Costa Rica touche déjà à sa fin. Ce pays d’Amérique Centrale n’était pas prévu dans notre tour du monde, c’est une des nombreuses surprises que nous a apporté le Covid… Mais cette fois-ci, c’est une bonne surprise! Voici notre bilan, avec la vidéo traditionnelle et tous nos conseils.

La vidéo bilan d’un mois au Costa Rica

L’itinéraire pour un mois au Costa Rica

Comme vous pouvez le voir sur notre carte Polarstep, nous n’avons pas visité l’Est du Costa Rica. Dans le temps imparti, nous ne pouvions pas visiter tout le pays, surtout que nous souhaitions nous poser 3-4 jours à chaque arrêt. Nous avons donc choisi de mettre cette partie du pays pour 2 raisons:

  • La saison des pluies a commencé pour l’Est du pays (même si plusieurs voyageurs y étaient sans problèmes)
  • Un seul endroit nous attirait vraiment: Cahuita, avec ses plages et ses refuges d’animaux. Mais la route est longue jusque là bas depuis San Jose. Il y a bien Tortuguero, mais le prix des activités et le retour mitigé des autres voyageurs nous ont fait mettre cette zone de côté.

Voici donc en détail notre itinériare:

  • San José (Alajuela): 1 jour
  • Uvita: 5 jours. Nous y sommes restés longtemps car nous avons rejoint une autre famille (la famille éléphant). Sans cela, 3 jours auraient suffit.
  • San Gerardo de Dota: 3 jours
  • Monteverde: 4 jours
  • Corozalito: 4 jours. Ici nous aurions pu réduire à 3 nuits.
  • Bijagua: 4 jours
  • Arenal: 3 jours
  • San José (Alajuela): 5 jours. Là il est largement possible de réduire, mais nous avons beaucoup de papiers à faire pour notre prochaine destination, envoyer un colis, etc. C’est ce qui nous a obligé à prendre autant de jours sur notre dernière étape.

Coups de coeur

Les plages

Au Costa Rica, les plages sont belles et sauvages. Elles ne sont pas spécialement entretenues, il y a des branches de palmiers au sol, des noix de coco, mais c’est ce qui fait tout leur charme.

Le sable est fin et agréable. Il n’y a pas énormément de courant, mais de belles vagues pour s’amuser (en sécurité tout de même) avec un bodyboard ou un surf.

Et en plus, sur certaines les tortues viennent pondre! La cerise sur le gâteau.

La faune

Des animaux, il y en a partout. Des oiseaux (toucans, quetzals et bien d’autres), des mammifères (coatis, agoutis, paresseux…), des reptiles (lézards, iguanes, serpents) ainsi qu’une grande variété de grenouilles.

On a pu les observer à divers endroits, lors de nos randonnées ou dans des sanctuaires, mais aussi au sein de certains de nos logements. Nous n’avons pas eu la chance de voir des paresseux « en activité » dans nos hôtels, mais certains voyageurs ont eu cette chance!

Les volcans

Nous avons visité les volcans de Rincon de la Vieja (depuis Bijagua) et l’Arenal. Même si c’était très sympa, ils ne nous ont pas marqué plus que cela. Peut être parce que nous avons déjà visité plusieurs volcans, notamment en Islande ou à Yellowstone.

Par contre, la forme parfaitement conique de l’Arenal nous a marqué, on n’en avait encore jamais observé. Pareil pour le Rio Celeste et sa couleur incroyable.

Conseils aux voyageurs

Les formalités d’entrée en temps de Covid

A l’heure où j’écris ces lignes, aucun test PCR n’est requis pour rentrer au Costa Rica. Par contre, il faut une attestation d’assurance et une preuve de sortie du territoire.

Pour notre tour du monde, nous avons souscrit chez Chapka. Ils nous ont envoyé l’attestation rapidement sans aucun soucis.
Par contre, il faut donner une date de début et de fin de séjour. Sans y réfléchir de trop, je leur avais donné des dates correspondant à un mois de voyage. J’ai donc pris un vol de sortie du Costa Rica un mois plus tard également (toujours via Orbitz, pour pouvoir l’annuler et être remboursé à 100%).

J’aurais dû mettre plus, afin de nous donner de la marge. En effet, à l’entrée dans le pays, l’immigration appose un tampon, indiquant le nombre de jours que vous avez droit. Nombre de jours correspondant à la date de votre vol de sortie et votre assurance…

Du coup, si vous souhaitez venir au Costa Rica en temps de Covid, nous vous conseillons de prendre large pour votre assurance et votre vol de sortie. 2 mois me paraît bien.

Test PCR et rendez vous médecin

Pour notre prochaine destination (dévoilée tout en bas 😉 ), nous avions besoin de faire un test PCR avec résultats en 24h, et d’un rendez vous chez un médecin pour de la paperasse.

J’ai donc fait appel aux familles qui sont ou ont été au Costa Rica pour me conseiller. Et j’ai bien fait, nous avons eu les résultats en moins de 24h, et le médecin a été très pro et vraiment sympa. A mon tour de vous donner les bonnes adresses:

Le test PCR

Laboratoire LABIN
Adresse: Plaza Real, Alajuela.
Il y en a d’autres dans le secteur de San José, mais c’est là où nous étions. Une fois l’accueil franchement froid passé (en même temps les secrétaires ont l’air vraiment débordé, ce que je comprends), les laborantins ont été vraiment sympas. Steph a eu mal lors du prélèvement, mais Raphaël et moi avons trouvé que c’était moins douloureux que lorsqu’on en a fait un en Equateur!

Nous avons reçu les résultats en 20h! Donc c’était parfait.
Ils envoient les résultats en espagnol, puis une heure plus tard en anglais.
Prix: 100$/personne

Contact: contactez Alejandro par Whatsapp au +506 8396 2809.
Il vous fournira le mail de la secrétaire qui prend les rendez vous. Il est important de le contacter d’abord lui: encore une fois je pense que la secrétaire est débordée. Du coup, elle réponds pas très rapidement aux mails, il est donc pratique d’avoir le n° d’Alejandro pour pouvoir débloquer la situation si besoin. C’était notre cas: elle nous avait fixé un rendez vous à 15h, alors que pour être bons dans les horaires des avions, nous avions besoin d’un rendez vous après 16h.

Prendre rendez vous chez un médecin

Dr Luis Adolfo Calvo
Adresse: Cronos Plaza, San Jose. 3e étage, bureau C-07

Nous avions des paperasses à faire remplir par un médecin généraliste. Suite à un conseil, nous sommes allés chez le Dr Calvo, même s’il est complètement à l’opposé de San José par rapport à l’aéroport.

Aucun regret: le contact via Whatsapp était parfait, ainsi qu’avec sa secrétaire pour prendre le rendez vous. Lors de celui-ci, l’accueil a été au top, et le médecin très pro et sympathique. Il n’a pas fait que remplir les papiers, il a réellement contrôlé que tout allait bien, posé des questions sur nos antécédents médicaux, pris notre tension, pesé, mesuré, palpé… Bref, un check up que tout bon généraliste fait avant de remplir des documents attestant de la bonne santé de quelqu’un!
Si j’avais été malade, avec un besoin de consultation réel, je serais allée chez lui sans aucun doute.

Prix: 45 000 colones – 62,55€ par personne.
On n’a plus l’habitude de ne pas se faire payer le médecin par la sécu!!

Contact:
Du Dr Calvo: +506 8703-2400
De sa secrétaire: +506 8936-4590
Les deux par WhatsApp.

Prendre une voiture pour visiter le Costa Rica

Louer une voiture

Nous sommes passés par Tout Costa Rica pour louer la voiture, qui a sous traité ensuite à Alamo. Nous n’avons vraiment aucun regret. Ils ont des contrats avec Alamo, ce qui nous permet de profiter de bons prix.
En plus, Alamo a été tout à fait correct lors de la prise en charge, avec tour du véhicule et explications sur le fonctionnement de la voiture.

Quand à la voiture elle même, elle était tout à fait correcte. Nous avions un 4×4, et sincèrement c’est ce qu’il faut pour visiter à peu près sereinement le Costa Rica.

L’état des routes

Ce qui sera le plus difficile, ce ne sera pas les quelques routes en terre (nous n’en avons pas eu tant que ça), ni les trous. Non, c’est le dénivelé. A certains endroits, la route monte fort… Vraiment fort. Il faut vraiment faire monter la voiture dans les tours pour arriver à grimper ces pentes. Ca demande quand même un sacré sang froid, alors faites attention à ça. Utilisez au max les grands axes, quitte à faire un détour, pour vous éviter les routes de montagnes qui peuvent être pleines de surprises.

Sinon, la très grande majorité du temps les routes sont vraiment en bon état. Quelques trous vous prennent par surprise de temps en temps, mais rien de bien méchant!
Et quand c’est de la route en terre, si vous ne roulez pas trop vite, ça se passe très bien.

GPS or not GPS?

En louant avec Tout Costa Rica, il y a automatiquement un GPS d’inclus. Ben franchement, je comprends pourquoi.

N’essayez pas de rentrer une adresse au Costa Rica dans votre GPS, il n’y en a pas. Il vaut beaucoup mieux rentrer les coordonnées GPS directement.
Vous les obtenez lors de votre réservation booking, ou sur Maps.ME par exemple.

Mais alors, pourquoi ne pas utiliser Google ou Maps.ME? Parce que l’état des routes n’est à jour nul part. Même notre GPS (local donc) nous a fait faire un détour un jour alors que la route la plus directe était en très bon état. Incompréhensible.

Du coup, nous regardions la route sur les 3 options: le GPS, Maps.ME et Google. Et en cas de doute, nous validions avec un local…

Quelques règles…

Pour voyager serein en voiture de location au Costa Rica, prenez en compte ces quelques informations:

  • Dans les stations service, vous vous faites servir. Dites à l’employé présent sur place le type de carburant et si vous voulez le plein ou pas. Rien de plus simple!
  • Ne vous garez jamais le long des trottoirs qui sont peints en jaune. JAMAIS! Vous risquez de vous faire enlever les plaques par la police, et rouler sans plaques étant interdit, vous êtes bon pour pas mal d’ennuis pour les récupérer (et de sacrés frais).
    Ayez l’oeil, parfois le jaune est légèrement délavé… Et certains locaux s’y garent quand même, donc ce n’est pas un gage de sureté!
  • Quand vous vous garez le long de la route, surtout dans les zones touristiques, il est possible qu’il y ait une sorte de gardien. Il est là pour vérifier que personne n’ouvre les véhicules… Donnez lui un petit pourboire (2000 colons c’est bien), et vous serez sûrs que votre voiture sera bien surveillée. Pour le reconnaître, ils ont souvent une bande réfléchissante en bandoulière. Ca fait pas très officiel, mais ça fonctionne ainsi!

Les conditions sanitaires

La quasi totalité du pays a de l’eau potable au robinet. Oui, oui, je vous parle bien d’un petit pays d’Amérique Centrale!

On était un peu surpris au départ, l’eau n’étant potable nul part ailleurs sur le continent Américain à part les USA et le Canada. Mais en fait l’explication est « simple ». Le Costa Rica a tout misé sur la santé, l’écologie et l’éducation. Il n’ont même plus d’armée… Résultat, l’eau est non seulement potable, mais en plus vous trouverez dans tous les restaurants et zones avec beaucoup de monde de quoi vous laver les mains. Et ça date d’avant le Covid…

Encore une preuve que nous avons bien des choses à apprendre…

Manger au Costa Rica

Nous avons vraiment très bien mangé au Costa Rica. Il y a de tout, et à des prix vraiment modiques…

Le moins cher se trouve dans de petits restaurants qu’on trouve absolument partout: les sodas (rien à voir avec le Cola donc).
Vous y trouverez tout le temps:

  • le plat typique, le casado: du riz, des fèves noires, quelques légumes avec un accompagnement de viande ou poisson)
  • des plats de fast food mais en plus élaboré: hamburger, nachos… En règle général c’est très bon. Les nachos et autres sont mêmes servis avec des légumes.
  • Souvent, il y a d’autres plats, plus élaborés.

Contrairement au Pérou et à l’Equateur (surtout le Pérou en fait), nous n’avons pas eu l’impression de toujours manger la même chose. Et on a enfin retrouvé des légumes, après plus de 60 jours aux Etats Unis

Le petit déjeuner typique est copieux: riz et fèves noires, oeufs ou saucisses, fruits, pain grillé. Dans certains hôtels plus haut de gamme, nous avons eu droit à de magnifiques petits déjeuners!

Parler au Costa Rica

Là aussi, voyager au Costa Rica est vraiment simple. Dans beaucoup d’endroits, les personnes savent parler anglais. Ca toujours été le cas pour nous pour les guides et à la réception des hôtels. Seuls les employés des hôtels (au petit déjeuner ou les femmes de ménage) ne parlent pas tous anglais.

Quand au français, de rares personnes le parle.

L’argent au Costa Rica

Au Costa Rica, deux monnaies circulent: le dollar américain et les colons. On lit partout qu’il vaut mieux avoir des dollars sur soi, et en quantité car en avoir dans les distributeurs est difficile.

Je confirme la seconde affirmation, mais pas la première.
En effet, dans les distributeurs il n’y a pas souvent de dollars. Et quand il y en a, c’est réservé aux cartes costariciennes, du coup il faut aller dans la banque. Bref, la galère.

Par contre, quand les prix sont affichés en dollars, nous avons toujours pu payer avec des collons. Il suffit de demander, ils font la conversion. Et en plus il font une conversion tout à fait honnête! Donc franchement, ça ne sert à rien d’avoir énormément de dollars sur soit. Ayez en un peu quand même (200$ par exemple), histoire d’être sûr, mais je pense qu’on aurait pu payer tout notre séjour en colons sans soucis. Y compris pour les guides, activités et hôtels.

Si en plus vous prenez en compte que la carte est prise dans de très nombreux endroits, et sans frais supplémentaires la grande majorité du temps (une seule fois on a eu le cas où il y avait des frais), il ne faut vraiment pas se prendre la tête.

En plus les billets sont beaux, ça fera un joli souvenir!

Budget pour 1 mois au Costa Rica

Transport

  • Location de la voiture pour 1 mois: 1189$ – 1010€ pour un 4×4
  • Essence et péages: 140€, pour 1980 km.

L’essence et les péages sont très peu chers au Costa Rica.
Il n’y a des péages qu’aux alentours de San José.

Logements

1609€, soit une moyenne de 55€/nuit.

Nous avions envie de confort après 5 semaines en van. Ayant été alertés par d’autres voyageurs que les hébergements « pas chers » (pour le pays, pas cher c’est 40€ la nuit…) ne sont pas toujours confortables, nous avons été vigilants. Ma méthode a été simple: sur Booking, je n’ai pris que des logements notés à plus de 8/10, et j’ai bien lu les avis. Avec cette méthode, nous avons été rarement déçus.
Pour cette partie, il est donc possible de réduire la note. Mais soyez tout de même vigilants à ne pas prendre l’hôtel le moins cher au risque de très mal dormir.

Activités

542€ pour 3

Attention, on n’a pas fait beaucoup d’activités chères. Au Costa Rica, cette partie peut monter très vite. Nous avons fait les activités qui nous changeaient (comme les paresseux), les randonnées les plus connues. Nous avons mis de côté les activités très chères comme Selvatura à Monteverde, le Tortuguero ou le Corcovado.

Repas

930€ pour 3

Nous avons fait parfois des courses quand nous avions une cuisine, parfois en restaurant.

Blanchisserie

18€ pour 3 machines.
Nous en avons fait une gratuite à Uvita (des machines étaient accessibles dans la maison que nous avions loué avec la famille Elephant).

Bilan du budget

En prenant en compte uniquement ces dépenses (donc sans compter les achats de souvenirs et les surcoûts dûs au Covid comme les tests PCR), nous arrivons à un total de 4 249€ pour un mois, soit 146€/jour pour 3, soit 48€/jour/personne.

Notre prochaine destination

Cette fois, on sort de l’itinéraire classique que les familles en Tour du Monde font actuellement.
Nous allons dans un pays ouvert, mais difficile d’accès: la Thaïlande!

Oui, avec quarantaine, un nombre de papiers incroyable à faire et une organisation de dingue à avoir.
Je ferais un article détaillé sur comment nous sommes rentrés en Thaïlande dès qu’on y sera (j’aurais le temps en quarantaine!!).

Mais pourquoi aller en Thaïlande alors que c’est si compliqué en temps de Covid? Car on souhaite vraiment changer de continent.
Voilà plus de 6 mois que nous sommes partis (déjà!), dont plus de 5 sur le continent Américain. Il est temps de voir autre chose!
En plus, nous avons une forte volonté de découvrir une partie de l’Asie. Nous n’y avons jamais mis les pieds, c’est le moment!

Je vous donne donc rendez vous à Bangkok! A bientôt!!

3 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :